MERY POUR TOUJOURS - 1989

Titre VF MERY POUR TOUJOURS
Titre VO Mery per sempre
Autres titres VF LES DELINQUANTS
Année de réalisation 1989
Nationalité Italie
Durée 1h40
Genre DRAME
Notation 17
Date de sortie en France 31/01/1990
Thème(s)
Travestis(sement) (Cinéma italien)
Délinquance (Cinéma italien)
Cinéma italien (ORIGINE)
Prix "Cinéfiches" des meilleures interprétations
Prisons (Cinéma italien)
Adolescence (Cinéma italien)
Réalisateur(s)
RISI Marco
Chef(s) Opérateur(s)
MARCHETTI Mauro
Musique
BIGAZZI Giancarlo
Renseignements complémentaires
Scénario : Sandro Petraglia
et Stefano Rulli .....
d'après le roman d'Aurelio Grimaldi
Produit par Claudio Boniventi
Distribution : T.V.O.R.

Visa d'exploitation : 71 577

- Prix "Cinéfiches" (Meilleure Interprétation) pour Alessandro di Sanzo .....
Acteurs
PLACIDO Michele
AMENDOLA Claudio
MARIANO Roberto
DI SANZO Alessandro
GENZARDI Filippo
BENIGNO Francesco
PROLLO Maurizio
LI BASSI Alfredo
TERMINI Salvatore
SPERANDEO Toni
FAVILLA Gianluca
MASTRANGELI Maria Cristina
BERETTA Claudio
SCIANNA Salvatore
Résumé

Le difficile "sacerdoce" d'un efficace professeur de lettres, un certain Marco Terzi, qui a choisi d'enseigner en milieu carcéral, pour de jeunes délinquants. La classe dont il aura la charge renferme toutes les brutales figures des pires cas sociaux de l'époque. Il va s'intéresser en particulier à l'un d'eux, le traumatisé Mery, jeune travesti arrêté pour racolage et qui est devenu le souffre-douleur de la plupart de ses condisciples. Un long et lent travail de (re)mise en confiance commence pour Marco...

>>> Une oeuvre étonnante, sans aucune démagogie ou faciles stéréotypes...

Bibliographie
- Première numéro 155
- Saison Cinématographique 1990
- Revue du Cinéma numéro 457
- Studio numéro 34
- Cahiers du Cinéma numéro 428
- Télérama numéro 2090
Critiques (Public)
Le sujet était bon (et même important : la délinquance des jeunes, dans la jungle mafieuse de Palerme comme ailleurs), mais Marco Risi l'a gâché irrémédiablement par son traitement romanesque et démonstratif. On est didactique ou on n'est pas, semble penser le fils de Dino Risi. Ce n'est pas notre avis. Voilà comment le film se perd dans le spectaculaire et le cliché, même avec les meilleures intentions du monde. (D.W.Graphite)

It's one of the best italian movies of the last years; a moving, strong, involved look at a grim reality of sicilian young delinquents. the non professional actors are very well directed, and claudio amendola, as their somewhat reluctant leader, turns into a beautiful characterization.