GHOSTS OF THE CIVIL DEAD - 1988

Titre VF GHOSTS OF THE CIVIL DEAD
Titre VO Ghosts of the civil dead
Année de réalisation 1988
Nationalité Australie
Durée 1h33
Genre DRAME
Notation 17
Date de sortie en France 02/05/1990
Thème(s)
Drogue -consommation- (Cinéma australien)
Racisme (Cinéma australien)
Prisons (Cinéma australien)
Cinéma australien (ORIGINE)
Homosexualité masculine (Cinéma australien)
Réalisateur(s)
HILLCOAT John
Chef(s) Opérateur(s)
WOOD Graeme GOLDMAN Paul
Musique
BARGELD Blixa CAVE Nick HARVEY Mick
Renseignements complémentaires
Scénario : Gene Conkie,
Evan English, John Hillcoat,
Nick Cave et Hugo Race .....
Distribution : Diaphana

Visa d'exploitation : 70 953
Acteurs
FIELD David
BISHOP Mike
DE ROSE Chris
CAVE Nick
MASON Dave
MACKEY Kevin
DIERCK Freddo
KOCA Bogdan
GIL Vincent
DUNCAN M.e.
SEFERI Nick
CLARK Tony
TUHAN Yilmaz
MORTIMER Ian
KING Mick
PAPADOPOULOS Angelo
DENE Robin
FOX Rob
FLAUS John
KASUMOVIC Zlato
MANZARIS Mick
SCRIVANO Robert
FRANCIS Gary
SHEARS Steve
REDFORD Tony
Résumé

En plein milieu de l'immense désert australien, une centrale pénitentiaire ultramoderne où les tensions liées à l'incarcération, au racisme, à la drogue, deviennent de plus en plus explosives, entretenues par de mystérieuses consignes draconiennes qui réduisent considérablement les dérivatifs des prisonniers en exacerbant un climat de haine et de meurtre sans limites ni raisons apparentes...

>>> Outre une étonnante description fort violente du monde carcéral, le film est une étonnante dénonciation d'un système politique aberrant et déshumanisé...

Bibliographie
- Saison Cinématographique 1990
- Revue du Cinéma numéro 459
- Première numéro 157
- Studio numéro 37
- Positif numéros 351-358
- Cahiers du Cinéma numéro 431/432
- Télérama numéros 2102-HS janvier 1991
Critiques (Public)
Rarement on aura vu film aussi dur, dans un domaine où le cinéma s'est souvent illustré par sa complaisance. Basé sur des "bavures" (que ce mot est ici euphémisme !) réelles, "Ghosts of the civil dead" est, sous la forme d'un rapport, un réquisitoire implacable contre certaines méthodes pénitentiaires, contre la prison en général. Froid et d'un réalisme abrupt et clinique, le film de John Hillcoat est une descente aux Enfers dont on ne remonte que pour entrevoir un autre enfer. Telle est la loi du cercle vicieux. (D.W.Graphite)