L'ESPION NOIR - 1939

Titre VF L'ESPION NOIR
Titre VO The spy in black
Autres titre VO U-BOAT 29
Année de réalisation 1939
Nationalité Grande-Bretagne
Durée 1h22
Genre ESPIONNAGE
Notation 17
Date de sortie en France 13/03/1940
Thème(s)
Sous-marins
Cinéma britannique (ORIGINE)
Espionnage (Cinéma britannique)
Moto(cyclettes) et autres scooters (Cinéma britannique)
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma britannique)
Milieu scolaire (Cinéma britannique)
Jeux de cartes (réussites et patiences)
Bateaux (Ferries et autres bacs)
Réalisateur(s)
POWELL Michael
Chef(s) Opérateur(s)
PERINAL Georges BROWNE Bernard (2)
Musique
ROZSA Miklos
Renseignements complémentaires
Scénario : Emeric Pressburger
et Roland Pertwee .....
d'après le roman de J. Storer Clouston
Distribution : les Films Crystal

Visa d'exploitation : 2958

Acteurs
VEIDT Conrad
HOBSON Valérie
SHAW Sebastian
GORING Marius
DUPREZ June
STEWART Athole
HAYE Helen
RAYMOND Cyril
PETRIE Hay
SUTHERLAND Grant
RENDEL Robert
MORRIS Mary
SUMMERS George
MOFFATT Margaret
WARRINGTON Kenneth
THATCHER Torin
CANNON Esma
MILES Bernard
KNAGGS Skelton
LAUCHLIN Agnes
HERBERT Bryan
SCHOFIELD Johnnie
LAMBERT Jack
SINCLAIR-HALL Diana
Résumé

1917, base navale de Kiel. Le commandant Hardt, responsable d'un sous-marin allemand, reçoit sous scellés l'ordre de rejoindre le nord de l'Ecosse, plus précisément un point donné dans l'archipel des Orcades. C'est là qu'un clandestin débarquement lui est assigné, avec la mission de se rendre avec une moto amenée sur place, dans un petit village proche, prendre contact avec miss Thiel, l'enseignante de la région, en fait une espionne à la solde teutonne, la véritable institutrice ayant été kidnappée avec dextérité par deux "innocentes" touristes en voiture. Il doit recueillir des renseignements de la plus haute importance concernant la flotte anglaise grâce à la trahison du lieutenant britannique Ashington, un ancien officier alcoolique dégradé. La venue inattendue du révérend John Harris, le fiancé de l'institutrice enlevée, va fortement compliquer l'affaire pour nos espions, surtout que l'ensemble de l'opération est en fait un subtil piège tendu par les forces britanniques. Conscient un peu tard du dangereux traquenard dans lequel il s'est fourvoyé, Hardt essaye de s'échapper en discret passager d'un ferry en partance, transportant, entre autres, huit prisonniers allemands qu'il va tenter de délivrer pour prendre le commandement du navire...

>>> Une solide prestation de l'immense Conrad Veit qui assure avec prestance et sobriété le rôle principal, avec cette élégance romantique et cette prestance naturelle propres à quelques emblématiques figures cinématographiques d'officier allemand dont Erich von Stroheim est le plus patent et le plus illustre représentant. A noter une efficace et judicieuse combinaison de plans militaires et techniques avec une vision naturaliste et apaisante de l'espace maritime et insulaire de l'endroit...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Télérama numéro 2392
- Jeune Cinéma numéros 196 et 274
- Cinémonde numéro 596
- Saison Cinématographique 1945/1947
- L'Ecran Français numéro 52
- Positif numéros 241 et 640
Critiques (Public)