L'ESPION QUI M'AIMAIT - 1976

Titre VF L'ESPION QUI M'AIMAIT
Titre VO The spy who loved me
Année de réalisation 1976
Nationalité Grande-Bretagne
Durée 2h05
Genre ESPIONNAGE
Notation 12
Date de sortie en France 12/10/1977
Thème(s)
Side-car (tous pays confondus)
Bond (James)
Espionnage (Cinéma britannique)
Sous-marins
Cinéma britannique (ORIGINE)
Bateaux (Ferries et autres bacs)
Requins (Cinéma britannique)
Réalisateur(s)
GILBERT Lewis
Chef(s) Opérateur(s)
RENOIR Claude
Musique
HAMLISCH Marvin
Renseignements complémentaires
Scénario : Christopher Wood
et Richard Maibaum .....
Montage / assistant : John Glen
Générique : Maurice Binder
Chanson : Carly Simon
Distribution : Universal

Visa d'exploitation : 47 825
Acteurs
MOORE Roger
BACH Barbara
JÜRGENS Curd
KIEL Richard
BAKER George
DOBTCHEFF Vernon
MAXWELL Lois
LLEWELYN Desmond
BAKER George
KEEN Geoffrey
MUNRO Caroline
GOTELL Walter
DE SOUZA Edward
LEON Valerie
TAFLER Sydney
MARSHALL Bryan
SAWALHA Nadim
VANNER Sue
BISERA Olga
BILLINGTON Michael
BROWN Robert
REID Milton
RUEBER-STAIER Eva
SHAPS Cyril
MAC NALLY Kevin
RIMMER Shane
ANWAR Rafiq
ROUBICEK George
ALLEN Irvin
WOODS Aubrey
BURY Sean
BLANCH Dennis
BULLOCH Jeremy
BUCKLEY Keith
SALTHOUSE John
WESTON Paul
GALSWORTHY Marilyn
SPERBER Milo
MOSES Albert
YORK Felicity
RODRIGUES Dawn
LEE Bernard
PAVEL Anika
GOODALL Jill
SHERMAN Bob
RICHMOND Doyle
SALEM Murray
TRUSCOTT John
WHITMAN Peter
HASSETT Ray
MARZELLO Vincent
CAMPBELL Nicholas
EVANS Ray
FORREST Anthony
HAGON Garrick
JEWERS Ray
MALLABY George
MUNCKE Christopher
PULLEN SHAW Anthony
SHEEDY Robert
STAITON Dan
STINE Eric
TEMPERLEY Stephen
WARWICK Dean
MARSHALL Bryan
HOWARTH Michael
FORTUNE Kim
ANDREWS Barry
SARBUTT John
AUKER David
BURY Jonathan
ELLSWORTH Nick
GERRARO Tom
MICHALSKI Kazik
MORRIS Keith
RABIN Lenny
ADEM Yashar
ENSOR Peter
POWELL Dinny
LEECH George
CONDREN Tim
BRANDON David (3)
ROBINSON Doug
BOYLE Marc
COOPER Jack
WILKIN Jeremy
CURTIS Clive
Résumé

Coexistence pacifique entre les services secrets américains et russes pour contrecarrer un armateur norvégien mégalomane qui s'est accaparé deux sous-marins nucléaires...

>>> Roger Moore ne sera jamais Sean Connery et les premiers films de la série des "James Bond 007" ne seront à priori jamais dépassés voire égalés dans leur virtuosité et leur panache. Trop d'intérêt et de fric à défendre. Ici, à voir pour les seconds rôles. Restent tout de même pour notre admiration, l'immensité et la maîtrise des trucages dus au génie créateur de l'incontournable Kean Adam...

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)
Le second souffle, après les deux très décevants films dirigés par Hamilton. Gilbert arrive et c'est tant mieux car « l'espion qui m'aimait » est un film très agréable, malgré un coté de déjà vu, il est vrai. Barbara Bach est une des plus belles Bond girls de la série et Jurgens campe ici un super-méchant formidable. Les décors sont très réussis et la fin du film est typiquement bondienne … On peut regretter quand même que le film ait un peu vieilli ... « L'espion qui m'aimait » est de toute façon, sans être un chef-d'oeuvre, un film très honorable de cette excellente série SPECTRE ...

Ah, Moore se réveille, après ses deux précédents navets. Même si ce film a aujourd'hui un peu vieilli, il se laisse regarder agréablement. Ca ressemble quand même davantage à un remake de "On ne vit que deux fois" ... Moore allait être ensuite plus crédible dans "Rien que pour vos yeux" ... BLOFELD

« The spy who loved me » : Fleming avait interdit qu'on utilise ce roman comme base d'un film (ce roman était très bizarre, presque autobiographique) alors que font les producteurs ? Une sorte de remake de "On ne vit que 2x" mais avec un style beaucoup plus moorien (trop de gadgets et une mise à mort finale trop sadique pour lui) L'intérêt du film est son humour, la voiture sous-marin et surtout Jaws (requin en français) 2m32 et toutes ses dents ! Moore and more d'actions, un coup de fouet après les nullités d'avant ! Le scénario était enfin fait pour Moore. E. MARIN