DANSE AVEC LES LOUPS - 1990

Titre VF DANSE AVEC LES LOUPS
Titre VO Dances with wolves
Année de réalisation 1990
Nationalité Etats-Unis
Durée 3h03
Genre WESTERN
Notation 17
Date de sortie en France 20/02/1991
Thème(s)
Journal intime (tous pays confondus)
Indiens (tous pays confondus)
Chefs-d'oeuvre (Western)
Oscar du Meilleur Film
Guerre de Secession
Bisons (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
COSTNER Kevin
Chef(s) Opérateur(s)
SEMLER Dean
Musique
BARRY John
Renseignements complémentaires
Scénario : Michael Blake
d'après son propre roman .....
Distribution : AMLF

Visa d'exploitation : 75 233

Nota : il existe une version longue qui dure 3h45 et 4 heures selon .....

Oscars 1990 :

- meilleur film

- meilleur réalisateur

- meilleure adaptation

- meilleure musique

- meilleures images

- meilleur son

- meilleur montage
Acteurs
COSTNER Kevin
MAC DONNELL Mary
GREENE Graham
GRANT Rodney A.
CARDINAL Tantoo
WESTERMAN Floyd
CHAYKIN Maury
PASTORELLI Robert
ROCKET Charles
HERMAN Jimmy
SPEARS Michael
HILL Jason R. Lone
PIERCE Tony
CHASING HIS HORSE N.
EVERETT Tom
LEADER CHARGE Doris
BALTZ Kirk
JOSHUA Larry
GRACE Wayne
HOTTON Donald
COSTNER Annie
DUFFY Conor
DANIEL Elisa
TAIL John
REEVIS Steve
WOLFCHILD Sheldon
STUDI Wes
BUFFALO CHILD
BIG EAGLE Clayton
HOLY Marvin
LEADER CHARGE Rich.
NEWHOLY Raymond
NEZ Redwing ted
FULLER David J.
WHITE BULL Ryan
CONROY Otakuye
BIG CROW Marretta
CHAMBERS Steve
BURTON Bill
CURRY Bill w.
THOMPSON Nick
HANNER Carter
HAYS Kent
GOLDMAN Robert
CURTIN R.l.
COSTANZA Frank Paul
MITCHELL James A.
HOWELL Norman
WHITE PLUME Percy
Résumé

Gravement blessé durant un affrontement mettant en prise les Sudistes et les Nordistes (nous sommes en plein guerre de Sécession) le lieutenant John Dunbar se distingue par un acte héroïquement désespéré. Ce qui lui vaut le droit de choisir le lieu de sa prochaine affectation. Il décide de s'installer aux confins de la "frontière" civilisée dans le petit fortin abandonné de Sedgewick. Solitaire, avec comme seuls compagnons, son cheval et un loup, Dunbar va bientôt faire connaissance avec les "sauvages" Indiens...

>>> Un évident et superbe chef-d'oeuvre du genre...

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Saison Cinématographique 1991
- Revue du Cinéma numéros 468-483
- Première numéro 155
- Studio numéros 45-46-61
- Positif numéros 360-379
- Cahiers du Cinéma numéro 440
- Jeune Cinema numéro 207
- Télérama numéros 2145-2252 HS 1992-2305
Critiques (Public)
Très beau. Bien réalisé. Un film qui marque et qui restera sûrement une référence. Kevin Costner dirige et contrôle bien les réactions du public. Seul petit reproche : la fin, traduisant une certaine lâcheté du "héros".

N'a t'on jamais vu pareil chef-d'oeuvre? Ce film est d'une intelligence et d'une beauté jamais vues dans toute l'histoire du cinéma. Concluons par le mot chef-d'oeuvre. Du jamais vu. Bravo !

J’ai surtout aimé lorsque le héros a quitté le monde "civilisé" et ses rapports avec les Indiens. Les photos sont magnifiques, c'est autre chose que New-York et autres cités et cela m'amène à penser qu'il n'y a que l'Amérique des Indiens que j'aime.. Du nord Canada au sud de l'Amérique latine. Bravo à Kevin d'avoir réhabilité ces hommes et femmes fiers sans toute fois les radoucir comme dans certains feuilletons, car ils étaient rudes comme l'étaient nos ancêtres les gaulois ou celtes. C'est bien d'avoir respecté les langues. En définitive le film mérite ses récompenses. PAULE....DE...CAEN

Je suis du même avis, concernant la fin du film. Pourquoi est-il parti ? Le film a commencé à m'intéresser qu'au moment où Kevin quitte les "civilisés", avant, cela ne m'intéressait qu'à moitié.

Il n'y a rien à redire sur un tel film. En effet, Kevin Costner a réussi son difficile pari, bravant les grandes maisons de production et la barrière du langage. C'est un pur chef-d'oeuvre qui nous fait passer trois heures de bonheur intense. Inoubliable.

Je ne suis pas d'accord avec la critique de "Danse avec les loups" ...... Je trouve le film très americanisé. J'aurai aimé de la sobriété dans la musique par exemple. Je n'ai pu m'empêcher de me rappeler "Little big man" qui reste pour moi un chef-d'œuvre. Le coté tous publics de "Danse avec les loups" m'agace. J'aurai aimé que l'on parle de la situation des Indiens au Canada, en ce moment.

C'est une pure merveille qui n'occupe pas l'esprit pendant les trois heures que dure le film, mais pendant des jours. C'est une grande joie.

"Danse avec les loups" est un film admirable. Kevin Costner a voulu faire plus qu'un bon film; il a réalisé un chef-d'oeuvre. C'est un western inoubliable qu'il nous a offert ..... Regardez ce film, c'est prendre une grande bouffée d'air frais; c'est aussi nous plonger dans la véritable Amérique, celle des premiers conquérants, les Indiens. Le personnage de John Dunbar se transforme peu à peu en indien, malgré lui d'ailleurs. Ce film restera à jamais ancré dans la mémoire de ceux qui l'ont compris et aimé.

C'est un petit chef-d'oeuvre. Bravo à Kevin Costner. Je n'ai que quatre films préférés. Mais il se trouve en première place ... MARIE DE NLG

Le plus beau film du monde, le plus bel acteur, plus qu'un chef-d'oeuvre, ce film est une véritable "lettre d'amour au passé". Je n'ai jamais vu film plus beau ni plus émouvant, les larmes coulent, les lèvres sourient, l'amour, l'espoir et l'émotion sont partout dans ce film, que je n'hésite pas à qualifier de message à l'humanité.
Kevin Costner est mon acteur préféré et je trouve qu'il joue merveilleusement bien dans ce film qui est aussi très beau et très triste ..... montrant la cruauté des soldats envers les Sioux qui étaient très gentils. Vous serez plongés dans des paysages, un univers somptueux ce qui rend ces 3 heures du film "Danse avec les loups" magique et enchanteur, et vous réaliserez que le monde peut être cruel même envers ses semblables bien qu'ils ne sont pas de la même race...

Lorsqu'on voit « The postman », on se demande s'il s'agit du même homme!!!

Ce film est une merveille. Jamais je n'en ai vu de plus beau. John Dunbar n'est pas lâche de quitter les siens, au contraire il fait preuve d'un grand courage car s'il était reste avec sa tribu, elle se serait faite massacrer. Il était l'excuse dont avait besoin l'armée pour tuer les Indiens ..... Ce film n'est en aucun cas américanisé ni commercial : langage sioux, authenticité, longueur; de plus le genre du western est démodé et ses rêves sont comme celui-là; on est prêt à rêver avec lui, autant de fois qu'il le voudra.

S.u.p.e.r. je ne suis pas encore remise il est tellement beau... casimir