LA MORT N'ETAIT PAS AU RENDEZ-VOUS - 1945

Titre VF LA MORT N'ETAIT PAS AU RENDEZ-VOUS
Titre VO Conflict
Autres titre VO The pentacle
Année de réalisation 1945
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h30
Genre FILM NOIR
Notation 17
Date de sortie en France 13/11/1946
Thème(s)
Films noirs ( Cinéma américain)
Taxis (Cinéma américain)
Psy(chologue-chiatre) (Cinéma américain)
Handicapés moteurs (Cinéma américain)
Employé(e)s de maison (Cinéma américain)
Barques, pirogues, chaloupes et autres canots .....
Pêche et pêcheurs (Cinéma américain)
Jeux (cartes)
Hôtels (Cinéma français)
Prêteurs sur gages et monts-de-piété
Chefs-d'oeuvre (Films noirs américains)
Réalisateur(s)
BERNHARDT Curtis
Chef(s) Opérateur(s)
GERSTAD Merritt B.
Musique
HOLLAENDER Friedrich
Renseignements complémentaires
Scénario : Arthur T. Horman
et Dwight Taylor ....
d'après une histoire de Robert Siodmak
et Alfred Neumann ....
Direction musicale : Léo F. Forbstein
Orchestration : Jerome Moross
Distribution : Warner Bros
Produit par William Jacobs

Visa d'exploitation : 4570
Acteurs
BOGART Humphrey
SMITH Alexis
GREENSTREET Sydney
HOBART Rose
DRAKE Charles
MITCHELL Grant
SHOEMAKER Ann
O'MOORE Patrick
WILCOX Frank
STANLEY Edwin
FLAVIN James
SERVOSS Mary
HARMON John
BILSON Bruce (2)
BLAKE Oliver
BRIGGS Harlan
CARLETON George
CARON Doria
CLARK Wallis
DUNN Ralph
FLOWERS Bess
HANSON Ray
HARRIS Sam
HOSHELLE Marjorie
MORRIS Frances
MOWER Jack
VOGAN Emmett
WAYNE Billy
Résumé
                                                                      Il suffit quelquefois d'une simple rose...

Kathryn et Richard Mason forment un couple pitoyable, sans cesse au bord de la rupture depuis que ce dernier se sent de coupables attirances pour sa jeune et ravissante belle-soeur prénommée Evelyn qui ignore bien sûr tout des prétendus sentiments du vil personnage. Lors du retour nocturne en voiture, de la traditionnelle fête commémorant le cinquième anniversaire de mariage du couple, chez un ami du couple, le débonnaire et rassurant psychiatre Mark Hamilton, le trio est victime d'un stupide accident de la route dans lequel Richard est victime d'une fracture de la jambe. Après cinq semaines d'immobilité, notre sournois bonhomme, qui simule désormais son incapacité de marcher, fomente un plan machiavélique pour se débarrasser de son épouse. Prétextant une inattendue mais nécessaire entrevue avec un collègue concernant certains plans d'ingénierie, il reporte d'une bonne journée le voyage prévu avec sa femme dans un coutumier hôtel de montagne, la priant de partir seule, en attendant sa venue, le lendemain. Bien sûr, le machiavélique personnage aura tôt fait de devancer la voiture de sa compagne, de lui tendre un odieux piège sur une dangereuse route escarpée et de précipiter le véhicule avec sa passagère dans un profond ravin, puis de retourner sans embûche au domicile. Une enquête diligentée par les services de police, plus spécifiquement par le pondéré inspecteur Eagan, ne donne absolument aucun résultat tangible, même de trouver la carcasse de voiture accidentée. Quelques jours plus tard, Richard perçoit dans la maison, la présence entêtée du parfum de son épouse et découvre, bien en vue sur une table, la clé personnelle de cette dernière, donnant accès à un petit coffre-fort mural. De plus, un quidam vient d'être arrêté en possession d'un camé ayant appartenu à la disparue et qu'il affirme lui avoir dérobé dans son sac à main, lors d'une cohue. Bientôt, après quelques autres événements inexplicables, en particulier la découverte d'un ticket de dépôt auprès d'un prêteur sur gages qui s'avère correspondre à un médaillon ayant appartenu à la morte, Richard commence à douter que cette dernière ait vraiment rejoint l'autre monde...

>>> Une intrigue subtile et fine, sur une trame scénaristique digne des meilleurs romans de Boileau et Narcejac, (pour ne citer qu'eux) auréolée d'une interprétation haut de gamme des principaux protagonistes et un accessit supplémentaire à l'immense Sydney Greenstreet, nanti d'une filmographie hélas bien trop réduite...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Positif numéro 228
- L'Ecran Français numéro 73
- Saison Cinématographique 1945/1947
Critiques (Public)