BLANCHE - 1971

Titre VF BLANCHE
Titre VO
Année de réalisation 1971
Nationalité France
Durée 1h33
Genre DRAME
Notation 15
Date de sortie en France 26/01/1972
Thème(s)
Moyen-Age (Cinéma français)
Nanisme
Singes (Cinéma français)
Aristocratie, noblesse et royauté (Cinéma français)
Poisons (Cinéma français)
Duels
Représentant(e)s du culte (Cinéma français)
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma français)
Arcs, archers et arbalètes
Rats et autres souris (tous pays confondus)
Enterrés-vivants / Emmurés-vivants .....
Suicide (Cinéma français)
Réalisateur(s)
BOROWCZYK Walerian
Chef(s) Opérateur(s)
DUBREUIL André (2) DURBAN Guy
Musique
ORFF Carl BACH Jean-Sébastien
Renseignements complémentaires
Scénario, adaptation, décors, montage, dialogues : Walerian Borowczyk
d'après le poème "Mazeppa" de Juliusz Slowacki .....
Son : Jean-Pierre Ruh
Montage : Charles Bretoneiche
Perchman : Daniel Brisseau .....
2e assistant-réalisateur : Patrice Leconte
Distribution : Cinémas Associés

Visa d'exploitation : 37 821
Acteurs
SIMON Michel
PERRIN Jacques
WILSON Georges
BRANICE Ligia
TRIMBLE Lawrence
PERONNE Denise
GRAS Jean
DELAHAYE Michel
ROBERTO
GRAVES Geneviève
BARRY Stanley
BONNAFOUX Guy
BOISSONNADE Christian
CHALLAN Annie
COTTE Roger
FAUCHEUX Agnès
GOURRIER Maurice-Pierre
LASSAILLY Florence
MAURICE Michel
ROLLA Micheline
Résumé

Dans son puissant château-fort, austère et imposant à la fois, un vieux seigneur vassal attend l'imminente visite du roi et de ses moines-soldats, de passage dans la région. Il est marié à une belle et jeune créature, répondant au doux prénom virginal de Blanche et partage ses journées avec Nicolas, un fils né d'un premier mariage fort attiré par la nouvelle épouse de son père, loin d'être insensible aux attentions du fringant jeune homme. La venue du libidineux monarque, accompagné de son irrésistible page Bartoloméo, ne fera qu'attiser la concupiscente flamme des protagonistes, chacun cherchant à séduire la gracieuse épouse, guère encline à succomber aux charmes des nouveaux arrivants, fussent-ils royaux et pressants. Une sourde confrontation se met ainsi en place, avec duel et jugement de Dieu à la clef, créant une situation inextricable qui va peu à peu s'orienter vers un épilogue dramatique et mortuaire, accentué par le jusqu'au-boutisme du châtelain, osant braver les consignes régaliennes...

>>> La première impression, marquante et déterminante quant à l'appréciation
de l'œuvre, nous force à saluer la splendide reconstitution d'époque, un scrupuleux respect dans les décors et la mise en scène, pour donner au cadre historique (la période du Moyen-Age, vers le 13e siècle) une indéniable authenticité fort recherchée par le cinéaste qui s'était personnellement investi dans la scénographie générale...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Cinéma numéros 158 et 164
- Avant-Scène numéro 125
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Ecran numéros 3 et 5
- Saison Cinématographique 1972
- Positif numéro 138
- Jeune Cinéma numéros 59 et 61
- La Revue du Cinéma numéros 258, 286 et 322

Critiques (Public)