MOUCHETTE - 1967

Titre VF MOUCHETTE
Titre VO
Année de réalisation 1967
Nationalité France
Durée 1h20
Genre DRAME
Notation 19
Date de sortie en France 15/03/1967
Thème(s)
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma français)
Bernanos (Georges)
Suicide (Cinéma français)
Braconnage et braconniers (tous pays confondus)
Adolescence (Cinéma français)
Milieu scolaire (Cinéma français)
Chasse
Fêtes foraines et parcs d'attractions (Cinéma français)
Piège à ours (tous pays confondus)
Epilepsie ( tous pays confondus)
Lièvres et lapins
Autos-tamponneuses (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
BRESSON Robert
Chef(s) Opérateur(s)
CLOQUET Ghislain
Musique
WIENER Jean MONTEVERDI Claudio
Renseignements complémentaires
Scénario : Robert Bresson
d'après le roman de Georges Bernanos :
"Nouvelle histoire de Mouchette" .....
Décors : Pierre Guffroy .....
Chanson de Jean Wiener
Montage : Raymond Lamy
Assistants prise de vue : Paul Bonis
et Emmanuel Machuel .....
Distribution : Argos Films

Visa d'exploitation : 32 301

Nota :

- Hommage unanime du Jury et Prix de l'Office Catholique du Cinéma, Cannes 1967

- Prix Georges Méliès 1967

- Prix Inter-Club du Cinéma 1967/1968

- Prix Pasinetti, Venise 1967
Acteurs
NORTIER Nadine
GUILBERT Jean-Claude
VIMENET Jean
SUSINI Marie
CARDINAL Marie
PRINCET Liliane
CHABRUN Raymonde
TRICHET Marine
HUGUENIN Suzanne
HEBERT Paul
Résumé

Adolescente taciturne et mal à l'aise dans une existence fermée, entre un père brutal, un grand-frère abruti, tous deux ivrognes notoires qui magouillent dans le trafic illicite d'alcool et un nouveau-né quémandeur et dépendant que sa mère gravement malade délaisse, Mouchette ne trouve ni dans sa famille, ni à l'école où elle se sent rejetée par l'ensemble de ses camarades de classe, un semblant d'équilibre ou de contentement. Seul moment d'oubli et de légèreté, lors de la traditionnelle fête foraine du village, un court fragment de temps à s'émerveiller dans l'illusoire tohu-bohu d'un manège d'auto-tamponneuses. Témoin involontaire de l'incessante rivalité "professionnelle" entre Mathieu, le garde-champêtre, et Arsène, le braconnier, mais aussi amoureuse (tous deux courtisent Louisa, la serveuse) elle sera victime de l'agression de ce dernier qui après une saumâtre crise d'épilepsie, la viole dans une hébétude maladive et momentanée. Le lendemain, Mouchette, drapée dans une robe de mousseline blanche offerte par une compassionnelle vieille dame, vient se noyer dans un étang proche...

>>> Un pur chef-d'oeuvre du cinéma français, bouleversant à l'extrême, d'une brutale et limpide sobriété qui immortalisa sa fascinante actrice, Nadine Nortier, dans son lent effondrement existentiel, dont ce fut l'unique interprétation au cinéma...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Avant-Scène numéro 80
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Art et Essai numéro 22
- Cinéma 67 numéro 116
- Télé-Ciné numéros 133 et 134
- Cahiers du Cinéma numéro 189
- Image et Son numéro 207
- Saison Cinématographique 1967
- Revue du Cinéma numéro 207
- Première numéro 212
- Télérama numéros 2300-2357
- Nouvel Observateur numero 1527
- Le Point numéro 1117
- Libération des 16/02/1994-18/03/1995
Critiques (Public)