LE MAITRE DE LA PRAIRIE - 1946

Titre VF LE MAITRE DE LA PRAIRIE
Titre VO The sea of grass
Année de réalisation 1946
Nationalité Etats-Unis
Durée 2h11
Genre MELODRAME
Notation 16
Date de sortie en France 27/02/1948
Thème(s)
Réalisateur(s)
KAZAN Elia
Chef(s) Opérateur(s)
STRADLING Harry
Musique
STOTHART Herbert
Renseignements complémentaires
Scénario : Marguerite Roberts
et Vincent Lawrence .....
d'après le roman de Conrad Richter
Produit par Pandro S. Berman
Distribution : MGM

Visa d'exploitation : 6881
Acteurs
TRACY Spencer
HEPBURN Katharine
DOUGLAS Melvyn
WALKER Robert
THAXTER Phyllis
BUCHANAN Edgar
CAREY Harry
PHILLIPS William Bill
NELSON Ruth
BELL James
BARRAT Robert
TROWBRIDGE Charles
HICKS Russell
ARMSTRONG Robert
BARDETTE Trevor
ANKRUM Morris
GRAHAM Fred
WHITE Dan
TEAL Ray
CHALLEE William
O'REAR James
INGERSOLL Bob
ACUFF Eddie
ALDERSON Erville
ANDREWS Stanley
BAILEY Polly
BARON Dick
BAXLEY Jack
BEILBY Vangie
BERNARD Joseph E.
BERT Margaret
BICE Robert
BISSELL Whit
BROCKMAN Joe
CANTY Marietta
CECIL Nora
CHAMBERS Wheaton
CHERRINGTON Ruth
CHILDERS Naomi
CHORRE Gertrude
CLARK Davison
CREHAN Joseph
D'ALBROOK Sidney
DARIEN Frank
DAVIS Jack
DENT Vernon
DICKSON Helen
DONOVAN Mike
DORFLER Franz
FINE Budd
FOWLEY Douglas
GILMAN Fred
GOWLAND Ann
GRAVES Jesse
HAGNEY Frank
HAMILTON John
HAWKINS Jimmy
HENRY Pat (2)
HODGINS Earl
HOLMES William
LANGDON Rose
LANGTON Paul
LATHROP Larry
LEARY Nolan
LITTLEFIELD Ralph
LORRAINE Leota
MAGRILL George
MALCOLM Robert
HAZLETT Bill
MARTIN Mickey
MAC AVOY Charles
MIDDLETON Charles
MITCHELL Howard M.
NOYES Skeets
NUGENT Carol
PALMER J.l.
PHARR Frank
PHELPS Lee
PICKARD Obed Dad
PILOT Bernice
REED George
RICE John
RICHARDSON Duncan
RICH Dick
ROOSEVELT Buddy
ROTH Gene
RUSH Dick
SMITH Irving
SMITH Patty (3)
STANDING Wyndham
STONEY Jack
STRANGE Glenn
SYLVESTER Henry
TAYLOR Forrest
TREADWELL Laura
VAN VLECK William
VAUGHAN Dorothy
VOSPER John
WALLER Eddy C.
WILKERSON Guy
WOODS Rocky
WORDEN Hank
AUSTIN Frank
Résumé

1880. La délicieuse Lutie Cameron débarque de son lointain Missouri pour épouser au Nouveau-Mexique Jim Brewton, un éleveur implacable qu'elle connaît à peine. Homme sévère et laborieux, il tente dès le départ, de lui faire partager son amour de la prairie sur laquelle il règne en véritable tyran, refusant de laisser s'établir les nouveaux immigrants. Elle l'aime honnêtement, mais ne peut adhérer à sa vision du quotidien et finit par avoir une aventure avec l'adversaire de son mari lors d'un voyage à Denver...

>>> Un film injustement méprisé lors de sa sortie, avec un Spencer Tracy époustouflant, qui allie une forte sensibilité à une mise en scène élégante et sobre qui pour ma part a toujours déclenché de discrets épanchements lacrymaux...

Bibliographie
- Index de la Cinématographie 1948/1949
- Saison Cinématographique 1948/1949
Critiques (Public)
16/20 : Macho peut-être comme le voulaient les bonnes moeurs d'antan, mais tyrannique pas si sûr si on considère la fin du film... Etrange résonance écologique en 2009 que ce dvd dans sa version originale... Je trouve le résumé du film très "vaches grasses"... Une belle prairie sous le vent vaut son prix aujourd'hui, ainsi que d'y laisser paître nos bovidés, sinon on fait table rase des monocultures appauvrissant sols et populations locales, en tous cas si l'eau est insuffisante... Et du côté intrigue amoureuse aussi ça reprend du service au vingt et unième siècle ! Ici, le dérapage féminin est dû à un déséquilibre affectif chez ces deux passionnés dont l'un veut que l'autre lui soit soumis afin de faire simple (remarquables Spencer Tracy et Katherine Hepburn)... Ce film a peut-être accumulé la poussière durant "Les Trente Glorieuses", où divorce rimait avec disgrâce. Mais à présent, les familles recomposées sont presque devenues la norme, ainsi que les frictions au sujet des géniteurs... Tourné comme un western peinard, on sent bien la fibre psychologique d'Elia Kazan, homme de caractère, à vif sur la notion d'exil, séparation entre frères et soeurs, débrouillardise, revers de fortune, toutes choses pouvant desserrer ou resserrer les liens... Bref, un film reprenant des couleurs, en tous cas pour ceux à qui la vie présente de gros défis à relever. L.Ventriloque