HERMAN - 1990

Titre VF HERMAN
Titre VO Herman
Année de réalisation 1990
Nationalité Norvège
Durée 1h40
Genre DRAME
Notation 14
Date de sortie en France
Thème(s)
Milieu médical (Cinéma norvégien)
Télévision (Autres pays)
Patinage
Rêves et cauchemars (Cinéma norvégien)
Coiffeurs et barbiers ...
Enfance (Cinéma norvégien)
Grues .....
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma norvégien)
Cinéma norvégien (ORIGINE)
Noël et Réveillon (Cinéma norvégien)
Fantômes (Autres pays)
Zorro (tous pays confondus)
Milieu scolaire (Cinéma norvégien)
Réalisateur(s)
GUSTAVSON Erik
Chef(s) Opérateur(s)
VASSDAL Kjell
Musique
MEYERS Randall
Renseignements complémentaires
Scénario : Lars Saabye Christensen
d'après son roman éponyme .....
Chansons : Edith Piaf
et Charles Trenet .....
Acteurs
SAND Elisabeth
DANIELSEN LIE Anders
FLOBERG Bjorn
BLUNCK Oivind
ARONSEN Linn
KULLE Jarl
ROBERT Frank
HEIDE-STEEN Harald (junior)
JANSEN Per
HAUGEN Kim
CALMEYER Joachim
HOLMEN Kjersti
SANDEM Erlend
BORGLI Philip J.
KROHG Sossen
BENTZEN Sverre
STOKKE Tor
REMLOV Kai
Résumé

Espiègle et sympathique jeune garçon de onze ans, avec son humour pince-sans-rire et sa débordante imagination, le non moins turbulent Herman voit son existence quotidienne se disloquer à l’annonce d’une évolutive alopécie qui lui fait perdre progressivement tous ses cheveux. Peu à peu, il devient l'incontournable risée de la plupart deses camarades de classe et l’évident souffre-douleur de certains. Mais grâce à la complice sympathie d’un vacillant clochard alcoolique du voisinage, de la proximité évidente avec son vieux grand-père moribond et de son incroyable faculté à pouvoir rêvasser (surtout de Zorro, un providentiel sauveur) l’enfant va peu à peu assumer, puis dépasser sa gênante "infirmité" chevelue et finira, le jour sacré de l'incontournable Fête Nationale norvégienne, (17 mai) par refuser de porter son élégante moumoute d’origine "égyptienne" et accepter, au vu et au su de tout le monde, son incroyable calvitie...

>>> C’est gentillet, propret, souvent drôle, manquant tout de même de finesse, de pétulance et surtout d’un réel souffle cinématographique. Tout juste laborieux, raisonnable et bienvenu. Rien donc de vraiment décoiffant...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)