DARLING CHERIE - 1965

Titre VF DARLING CHERIE
Titre VO Darling
Année de réalisation 1965
Nationalité Grande-Bretagne
Durée 2h05
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 17
Date de sortie en France 07/12/1966
Thème(s)
Milieu du cinéma (Cinéma britannique)
Cinéma britannique (ORIGINE)
Free Cinéma (britannique)
Grands magasins et supermarchés (tous pays confondus)
Chauffeurs (de maître) (tous pays confondus)
Journalisme et presse (Cinéma britannique)
Aristocratie, noblesse et royauté (Cinéma italien)
Ecrivains (Cinéma britannique)
Trains et gares (Cinéma britannique)
Hôtels (Cinéma britannique)
Homosexualité masculine (Cinéma britannique)
Jeux (de hasard)
Avortement
Milieu médical (Cinéma britannique)
Escrime (tous pays confondus)
Arc de Triomphe (Paris) (tous pays confondus)
Tour Eiffel (tous pays confondus)
Chiens (Cinéma britannique)
Taxis (Cinéma britannique)
Peintres, peinture et tableaux (Cinéma britannique)
Métro (Cinéma britannique)
Photos et photographes (Cinéma britannique)
Télévision (Cinéma britannique)
Bateaux (yachts)
Milieu de la publicité (tous pays confondus)
Enterrements
Cimetières (tous pays confondus)
Handicapés mentaux (tous pays confondus)
Handicapés moteurs (Cinéma britannique)
Aéroports (et / ou) aviation civile (Cinéma britannique)
Réalisateur(s)
SCHLESINGER John
Chef(s) Opérateur(s)
HIGGINS Kenneth
Musique
DANKWORTH John
Renseignements complémentaires
Scénario : Frederic Raphael
d'après une histoire de Joseph Janni,
John Schlesinger et Frederic Raphael .....
Produit par Joseph Janni
Distribution : Cocinor

Nota :

- Oscar de la Meilleure Actrice 1966

- BAFTA 1966 Meilleure Actrice Britannique

- BAFTA 1966 Meilleure Acteur Britannique (Dirk Bogarde)
Acteurs
BOGARDE Dirk
HARVEY Laurence
CHRISTIE Julie
DE VILALLONGA José Luis
CURRAM Roland
SCOTT Alex
HENSON Basil
BUTTERWORTH Tyler
LINDSAY Helen
YATES Pauline
DYSON Hugo
BAYLISS Peter
CLAUDIO Jean
WALDER Ernst
SOONG Lucille
BOND Sidonie
COSSINS James
HELLER John G.
SHERWOOD Lydia
COOKSON Georgina
DOWNS Jane
WILDE Brian
HARRISON David
RICHMOND Irene
FIRBANK Ann
BIDLAKE Richard
BOWEN T. R.
STIRLING Helen
CARELL Annette
MAC KAY Angus
GORDON Margaret
PALMUCCI Carlo
POSANI Dante
RAHO Umberto
MOKAE Zakes
DOBTCHEFF Vernon
RIVERA Marika
ANTHONY Michael
WOODVINE John
AYLWARD Derek
BARRY Frank
LACEY Margaret
PIKE Peter
BECKLEY Hyma
CHAMBERLAIN Pauline
CHARTERS Jimmy
DAVIS Noel
DIONISIO Silvia
GISH Sheila
GREATOREX Christopher
LANSFORD Roy
LEWIS Aileen
LOVELOCK Ray
MOOREHEAD Brian
PEARL Jane
SCHLESINGER John
SHELLEY Frank
TATUM John
Résumé

C'est à un grand hebdomadaire féminin et mondain, que Diana Scott, désormais Princesse Della Romita, raconte son éclectique et fluctuant parcours existentiel, depuis son premier mariage raté, dans la vingtaine, avec un certain Tony Bridges, garçon banal et bourgeois, qu'elle quittera pour quelques piètres et passagères velléités artistiques comme mannequin de mode. Une courte mais bénéfique activité qui lui permettra de faire connaissance avec Robert Gold, efficace et reconnu journaliste de télévision, avec lequel une liaison complice se met en place, et en situation, bientôt relayée par une vie commune lorsque ce dernier quitte femme et enfants pour s'installer avec son égérie. Un nouveau monde, un autre milieu s'ouvre pour Diana qui, lors d'une soirée anecdotique fait la rencontre d'un influent homme d'affaires, Miles Brand, dont l'entregent et l'assurance la séduisent immanquablement et dont elle devient sans grande hésitation, la maîtresse. Après un long week-end parisien, avec son nouveau parangon de la réussite sociale, Diana est obligée d'assumer une rupture avec Robert, désormais au courant de ses infidélités. Ce sera le début d'une existence plutôt dissolue qui va la mener en Italie, sur le tournage d'un film publicitaire, dans la somptueuse propriété d'un aristocrate transalpin qui lui fait une cour assidue...

>>> Une subtile et fascinante interprétation du fameux trio d'acteurs, Dirk Bogarde, Julie Christie et Laurence Harvey, pour une œuvre d'un permanent amoralisme comportemental et sociétal, sur fond d'arrivisme individuel et institutionnel, nimbée d'une hypocrite et ravageuse onctuosité de classe toute britannique...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Positif numéros 83 et 648
- Jeune Cinéma numéros 20 et 352/353
- Cinéma numéros 99 et 113
- Saison Cinématographique 1967
- La Revue du Cinéma numéro 203

Critiques (Public)