THE WICKER MAN - 1973

Titre VF THE WICKER MAN
Titre VO The wicker man
Autres titres VF L'ILE DES HERETIQUES
Autres titres VF LE DIEU D'OSIER
Année de réalisation 1973
Nationalité Grande-Bretagne
Durée 1h24
Genre DRAME
Notation 18
Date de sortie en France 10/01/2007
Thème(s)
Bûchers (tous pays confondus)
Sacrifices humains (tous pays confondus)
Iles (Cinéma britannique)
Chefs-d'oeuvre (Fantastique)
Cinéma britannique (ORIGINE)
Nos coups de coeur .....
Shaffer (Anthony)
Sectes
Kilt (tous pays confondus)
Lettres anonymes
Films cultes
Hydravions .....
Postes et Télécommunications
Enfance (Cinéma britannique)
Milieu scolaire (Cinéma britannique)
Cimetières (tous pays confondus)
Pharmacies et pharmacien(ne)s (tous pays confondus)
Lièvres et lapins
Photos et photographes (Cinéma britannique)
Bibliothèques
Barques, pirogues, chaloupes et autres canots .....
Coiffeurs et barbiers ...
Bateaux à voiles
Escargots et autres limaces (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
HARDY Robin
Chef(s) Opérateur(s)
WAXMAN Harry
Musique
GIOVANNI Paul
Renseignements complémentaires
Scénario : Anthony Shaffer
d'après un roman de David Pinner .....
Distribution : Les Acacias

Visa d'exploitation : 116 843

Nota :

- Il existe une director's cut qui dure 99 minutes .....

- Licorne d'Or, Festival Fantastique de Paris 1974 .....
Acteurs
LEE Christopher
CILENTO Diane
WOODWARD Edward
EKLAND Britt
PITT Ingrid
KEMP Lindsay
WATERS Russell
MORRIS Aubrey
SUNTERS Irene
CARR Walter
CAMPBELL Ian
BLACKATER Leslie
RAFFERTY Barbara
BOYD Roy
BREWIS Peter
CADZOW Juliet
CLUER Penny
CAMPBELL Ross
COWPER Gerry
CUTLER Ian
ECCLES Donald
FORSYTH Myra
HALLAM John
HUGHES Alison
KEARNEY Charles
MAC GREGOR John
KENNEDY Fiona
MAC KENZIE Jimmy
MACKIE Lesley
MARTIN Jennifer
MURRAY Bernard
NORMAN Helen
PETERS Lorraine
ROPER Tony
SHARP John
SINCLAIR Elizabeth
TOMPKINS Andrew
WILSON Ian
WREN Richard
YOUNG John
COLLINS Kevin (4)
COLE Michael John
ANDERSON S. Newton
GIOVANNI Paul
HARDY Robin
MAC LOUGHLIN Bronco
Résumé

Solide et fervent pratiquant des immuables et rigoureux préceptes moraux de la religion catholique, le sergent Neil Howie, de la police des Highlands, décide de se rendre en hydravion, sur la petite île de Summerisle, après avoir reçu une inquiétante et curieuse lettre anonyme, accompagnée d'un portrait, lui signalant la mystérieuse disparition, depuis plusieurs mois de Rowan Morrison, une gamine d'une douzaine d'années. Sur place, il se heurte tout d'abord à une sourde et taciturne défiance de la population locale qui nie (jusqu'à la propre mère de l'enfant) l'existence de l'adolescente présente sur la photographie montrée à ses interlocuteurs, visiblement de mauvaise foi. Bien déterminé à continuer sa tortueuse enquête le lendemain, il prend une chambre à la seule auberge du coin, où règne une joyeuse ambiance libertaire et festive, quelque peu dérangeante pour le rigorisme moral de notre oppressé et rigide pandore. Dans la matinée suivante, alors que l'ensemble de la population locale se prépare à la traditionnelle fête des récoltes, Howie découvre au cours de ses pérégrinations sur l'île que la totalité des habitants vit dans une forme de panthéisme exubérant et démonstratif, adorant la nature et les forces primitives, dans une convivialité libidinale généreuse et chaleureuse. Son enquête le conduit auprès de lord Summerisle, le seigneur de la petite contrée, dont le comportement et les propos ne rassurent guère notre policier de plus en plus outré et scandalisé par ce paganisme ambiant et païen qui prône sexualité débridée et rituels sacrificiels pour honorer et plaire aux prétendus dieux de la fertilité et de la prodigalité. Convaincu d'un drame imminent, craignant pour la vie de l'adolescente disparue, Howie se résout à quitter ces lieux immoraux pour sa foi et ses croyances, avec la ferme intention de revenir avec quelques collègues déterminés à des investigations d'envergure. Mais son hydravion refuse de redécoller, confirmant ainsi que son brûlant destin est bien lié à ce bout de terre...

>>> Avec en allègre filigrane sonore quelques antiennes et comptines celtiques, éclairant les us et coutumes amoraux d'un insulaire microcosme faussement béotien, cette étonnante et fascinante œuvre délicieusement vénéneuse, devenue culte, reste un grand moment de cinéma d'une subtilité et d'un magnétisme époustouflants...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Cinéma numéro 188
- L'Ecran Fantastique numéro 2 (1974)
- Cinématographe numéro 8
- Positif numéro 161
- Jeune Cinéma numéros 315/316
- L'Ecran Fantastique numéro 272
- Annuel du Cinéma 2008
Critiques (Public)