TOUTE FEMME - 1933

Titre VF TOUTE FEMME
Titre VO Female
Année de réalisation 1933
Nationalité Etats-Unis
Durée 0h58
Genre COMEDIE
Notation 15
Date de sortie en France
Thème(s)
Milieu ouvrier (Cinéma américain)
Chauffeurs (de maître) (tous pays confondus)
Bains et piscines (tous pays confondus)
Féminisme (tous pays confondus)
Barques, pirogues, chaloupes et autres canots .....
Fêtes foraines et parcs d'attractions (Cinéma américain)
Détectives privés (Cinéma américain)
Porcs / cochons
Réalisateur(s)
CURTIZ Michael DIETERLE William WELLMAN William A.
Chef(s) Opérateur(s)
HICKOX Sid
Musique
FORBSTEIN Leo
Renseignements complémentaires
Scénario : Gene Markey
et Kathryn Scola .....
d'après une histoire
de Donald Henderson Clarke .....
Distribution : Warner Bros

Nota : trois réalisateurs à la mise en scène : William Dieterle qui tomba malade, remplacé par William A. Wellman
qui fut appelé sur un autre tournage et Michael Curtiz, qui finalement assura l'essentiel du film .....
Acteurs
CHATTERTON Ruth
BRENT George
WILSON Lois
MACK BROWN Johnny
DONNELLY Ruth
GOTTSCHALK Ferdinand
REED Phillip
GORDON Gavin
THOMSON Kenneth
WHITE Huey
CHARTERS Spencer
DUMBRILLE Douglass
BACON Irving
COOPER Edward
GRAPEWIN Charley
HOPE CREWS Laura
GREIG Robert
HOLLOWAY Sterling
OTTIANO Rafaela
WALKER Walter
WARWICK Robert
WILSON Charles
DAVIDSON William B.
Résumé

Une dynamique femme d'affaires, Alison Drake, qui a repris avec succès et détermination, l'entreprise automobile de son père décédé, a peu de moments pour construire une vie affective ; une situation volontairement négligée, ne voyant dans les sentiments qu'une lourde dépendance et bien du temps perdu. Aussi, de temps à autre, pour repaître sa libido, un de ses ingénieurs a le droit à quelques privautés vespérales, dans sa luxueuse demeure, pour être, dès le lendemain remis à sa juste place. Quelques insistances démonstratives, bouquet de fleurs et déclaration d'amour, ont même valu au dernier, un certain Cooper, une mutation d'office dans une lointaine succursale canadienne. Excédée par la flagornerie et l'hypocrisie professionnelles engendrées par son statut de dirigeante de la Drake Motor Car Company, elle s'en vient, anonyme, futile et sans but à une vague fête foraine de la région, où elle fait la connaissance d'un décontracté quidam, amateur invétéré des stands de tir, avec qui elle sympathise jusque tard dans la soirée et qui va finalement la laisser en plan, pour rentrer tranquillement à son hôtel. Il s'avère, dès le lendemain, que l'homme en question, est en fait un certain Jim Thorne, inventeur d'une nouvelle boîte de vitesse, que l'équipe directoriale d'Alison avait débauché d'une entreprise concurrente. Quelle n'est donc pas la surprise de notre bonhomme de retrouver cette dernière avec laquelle il avait passé la soirée, à la plus haute fonction dans la société automobile...

>>> Si la mise en scène et en séduction de la femme conquérante qui choisit ses amants pour une nuit unique, telle l'impératrice Catherine II de Russie qui semble d'ailleurs être un modèle et un exemple pour notre redoutable dirigeante, a pu consterner ou choquer les censeurs de l'époque, peu habitués à des pratiques féministes aussi extrêmes, il ne faut pas oublier que la traditionnelle morale seigneuriale et masculine reprendra évidemment ses droits et ses prérogatives, à la fin du film, lorsque la belle, enfin amoureuse, cèdera son poste à son viril époux tout en projetant une maternité à répétition d'au moins neuf enfants (dixit)...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)