BURN AFTER READING - 2008

Titre VF BURN AFTER READING
Titre VO Burn after reading
Année de réalisation 2008
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h35
Genre COMEDIE
Notation
Date de sortie en France 10/12/2008
Thème(s)
Vidéo (Moyen de communication)
Réalisateur(s)
COEN Joel COEN Ethan
Chef(s) Opérateur(s)
LUBEZKI Emmanuel
Musique
BURWELL Carter
Renseignements complémentaires
Scénario : Ethan et Joel Coen
Distribution : Studio Canal

Visa d'exploitation : 121 635
Acteurs
CLOONEY George
MAC DORMAND Frances
MALKOVICH John
SWINTON Tilda
PITT Brad
JENKINS Richard
MARVEL Elizabeth
RASCHE David
SIMMONS J. K.
KRUPA Olek
COUNTRYMAN Michael
SUSSMAN Kevin
HORNE J. R.
CLANCY Hamilton
SCHULTZ Armand
BANDHU Pun
CHEATHAM-MOSLEY Karla
DE MUNN Jeffrey
POE Richard
HERLIHY Carmen M.
ARANAS Raul
FRANK Judy
TECSY Sandor
TSYKUN Yury
O'NEILL Brian
PRESCOTT Robert
WALTON Matt
BOCK Crystal
BOLL Patrick
KULICK Logan
MULRONEY Dermot
MILLER Tim (3)
ANANICZ Stephen
BLIGH James Thomas
CANNON Matthew
GULBRANSON Matthew James
JAGATIC Joe
KARN Richard
KONNER Rj
MASSOF Bill
RICHARDSON Eric
STRANGE Patrick Michael
WRIGHT Jacqueline
Résumé

Des incroyables conséquences de la perte d'un CD concernant des renseignements secrets sur la CIA, égaré par un ancien analyste alcoolique qui voulait écrire ses mémoires lorsqu'elle tombe entre les mains d'une employée d'un club de fitness et de son collègue .....

Bibliographie
- Télérama numéro 3074 (Semaine du 13 au 19/12/08)
- Cahiers du Cinéma numéro 640
- Libération du 10 décembre 2008
- Annuel du Cinéma 2009
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Le Canard Enchaîné du 10 décembre 2008
- Positif numéro 574 (Déc 2008)
Critiques (Public)
A l'instar du brillant et sous-estimé "Intolerable Cruelty", "Burn after reading" est à réévaluer d'urgence. La raison de son insuccès vient sûrement que ce film en mode plus "léger" vient après ce chef-d'oeuvre qu'est "No Country for Old Men" et que la comparaison est "écrasante". Pourtant, "Burn after reading" est une brillante et cinglante comédie d'espionnage, comportant un rythme constamment controlé, culminant dans un dernier quart d'heure ébouriffant. Les frères Coen poursuivent leur vision de l'idiotie de leurs compatriotes en établissant une oeuvre hilarante, mais également très dérangeante. Comme dans "Fargo", l'enchaînement des siuations (parfois à l'intérieur d'une même séquence) donne un ton ambigu jouissif, qui malmène la position du spectateur ne sachant pas s'il faut rire à gorge déployée ou être terrorisé par l'absurde du récit. Les personnages sont parfaitements écrits et interprétés dans une fougue comique de bon aloi, cependant les Coen amènent un constat terrifiant de la condition humaine, le pouvoir ne comprend rien et les innocents payent cher l'incompréhension et le manque de contrôle des autorités. Les clowns de service qui n'ont pas beaucoup de jugeote parviennent à dérégler un système qui n'arrive pas à démeler les fils tortueux du récit, à identifier un citoyen lambda ou à comprendre les motivations des molécules qui composent l'atome. Superbement intéressant, une oeuvre majeure des frères Coen, contrairement à ce que l'on pourrait penser.  GTT