LA GRANDE NUIT - 1951

Titre VF LA GRANDE NUIT
Titre VO The big night
Année de réalisation 1951
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h15
Genre POLICIER
Notation 15
Date de sortie en France 01/12/1965
Thème(s)
Racisme (Cinéma américain)
Taxis (Cinéma américain)
Adolescence (Cinéma américain)
Suicide (Cinéma américain)
Boxe (Cinéma américain)
Chiens (Cinéma américain)
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma américain)
Relations entre père et fils (Cinéma américain)
Réalisateur(s)
LOSEY Joseph
Chef(s) Opérateur(s)
MOHR Hal
Musique
MURRAY Lyn
Renseignements complémentaires
Scénario : Joseph Losey
et Stanley Ellin .....
d'après le roman de ce dernier :
"La peur au ventre" .....
Distribution : United Artists
Distribution DVD : doriane films
Acteurs
FOSTER Preston
BARRYMORE John Drew
BOURNEUF Philip
CHAMBERLIN Howland
MEYER Emile
SAINT-JOHN Howard
LORRING Joan
COMINGORE Dorothy
LYNN Mauri
HEALEY Myron
ALDRICH Robert
MELL Joseph
LAMAR Pick
MAC TURK Joe
ENRIGHT Teresa
ENRIGHT Patricia
BICE Robert
CHANDLER Lane
COBB Edmund
GRAHAM Tim
GRANT A. Cameron
HAGNEY Frank
HARRIS Sam
KEMP Kenner G.
LA MARR Richard
MAC EVOY Rennie
PETERS Ralph
PHILLIPS Norman (junior)
SULLIVAN Brick
WAGENHEIM Charles
Résumé

Gauche et maladroit, en pleine crise identitaire, le jeune adolescent George La Main, qui vient tout juste de fêter ses dix-sept ans, voit son père Andy, ancien boxeur, gérant d'un petit bistrot, se faire humilier, puis rudement tabasser à coups de canne, sans se défendre aucunement, par un certain Al Judge, chroniqueur sportif fort peu apprécié par son entourage. Scandalisé par l'odieux comportement violent du journaliste et choqué par l'incompréhensible passivité paternelle, le jeune homme décide de retrouver le brutal agresseur et de lui donner une bonne leçon, non sans se munir d'un viril révolver trouvé dans un tiroir de l'appartement. Il se rend tout naturellement au match de boxe auquel il avait prévu d'assister avec son père, vend le billet désormais surnuméraire à un certain James Cooper qui officie aussi dans le milieu journalistique et se fait arnaquer par une petite frappe locale. Commence une longue et dramatique nuit pour le garçon qui sera le début d'un cruel apprentissage de la vie, un hésitant cheminement vers la maturité et l'abandon de certaines tenaces illusions...

>>> Dernier film américain de Joseph Losey, obligé peu de temps après de quitter les States sous la pression d'un maccarthysme obscène et triomphant qui, tout en préfigurant les chefs-d'oeuvre à venir, expose avec efficacité et brio toute la rhétorique cinématographique du réalisateur, dans un style dépouillé et lumineux, à travers un superbe noir et blanc digne des grands thrillers de l'époque...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Cinéma numéro 102
- Positif numéros 74 et 293/294
- Saison Cinématographique 1966
- La Revue du Cinéma numéro 192
- Analyse Générale des Films 1967
- Cahiers du Cinéma numéro 175
Critiques (Public)