LE VIOLONISTE DE FLORENCE - 1926

Titre VF LE VIOLONISTE DE FLORENCE
Titre VO Der Geiger von Florenz
Autres titres VF LA VIOLONISTE DE FLORENCE
Année de réalisation 1926
Nationalité Allemagne
Durée 1h17
Genre COMEDIE
Notation 16
Date de sortie en France
Thème(s)
Anes et autres mulets...
Cinéma allemand (ORIGINE)
Travestis(sement) (Cinéma allemand) (est et ouest)
Chiens (Autres pays)
Ours en peluche (tous pays confondus)
Trains et gares (Cinéma allemand) (est et ouest)
Journal intime (tous pays confondus)
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma allemand) (est et ouest)
Chats (tous pays confondus)
Frontières (tous pays confondus)
Peintres, peinture et tableaux (Cinéma allemand) (est et ouest)
Réalisateur(s)
CZINNER Paul
Chef(s) Opérateur(s)
SCHLASY Adolf KANTUREK Otto VIRAGH Arpad
Musique
BECCE Giuseppe DIERKSEN Uwe
Renseignements complémentaires
Scénario : Paul Czinner
Acteurs
BERGNER Elisabeth
VEIDT Conrad
GREGOR Nora
RILLA Walter
MOSHEIM Grete
PLESSOW Ellen
Résumé

La pétulante Renée est fort courroucée et quelquefois malheureuse, depuis que son affable paternel s'est remariée, après le décès de sa première épouse, la mère de la contrariée demoiselle. Tous les motifs sont bons pour dénigrer l'intruse et mettre du crispant dans la relation affective des deux adultes. Finalement la sanction ne se fait plus guère attendre, l'effrontée petite peste est envoyée en pension dans une rigoureuse école helvétique où sa gouaille et son indiscipline auront comme fâcheuse conséquence de la priver de vacances. Il n'en faudra pas plus pour que la gamine décide de fuguer, faisant de nuit, le mur du strict et privé établissement scolaire. Après quelques jours de joyeuses errances dans la contrée, la nécessité de quitter la région s'avère inévitable et cruciale. En effet, quelques panneaux signalant sa disparition commencent à fleurir sur son parcours et traverser la frontière italo-suisse, sans papiers, se présente comme impossible et dangereux. Pourtant, grâce à un jeune garçon qui lui donnera ses vêtements masculins, elle parviendra à quitter le pays et sera bientôt emmenée en voiture par un peintre et sa sœur, en route pour Florence. Prise pour un jouvenceau par l'artiste qui en fera le modèle exclusif de ses prochaines toiles, la demoiselle sera finalement reconnue par son père sur un tableau vanté par un journal, la représentant en inspiré et rayonnant joueur de violon ...

>>> Une étonnante actrice gracieusement androgyne, d'une présence et d'une pétulance extraordinaires dont c'est la troisième présence sur un écran, qui sut nous charmer et nous séduire, comme d'ailleurs le réalisateur Paul Czinner dont la pertinente homosexualité ne fut guère un frein, pour en faire son épouse adorée...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)