HAPPY END - 2017

Titre VF HAPPY END
Titre VO
Année de réalisation 2017
Nationalité France
Durée 1h47
Genre DRAME
Notation 7
Date de sortie en France 04/10/2017
Thème(s)
Handicapés moteurs (Cinéma français)
Milieu médical (Cinéma français)
Suicide (Cinéma français)
3e âge (Cinéma français)
Emigration et immigration (Cinéma français)
Animaux divers (Cinéma français)
Internet (tous pays confondus)
Coiffeurs et barbiers ...
Vidéo (Moyen de communication)
Réalisateur(s)
HANEKE Michael
Chef(s) Opérateur(s)
BERGER Christian
Musique
Renseignements complémentaires
Scénario : Michael Haneke
Distribution : Les Films du Losange

Visa d'exploitation : 143 805
Acteurs
HUPPERT Isabelle
TRINTIGNANT Jean-Louis
KASSOVITZ Mathieu
HARDUIN Fantine
ROGOWSKI Franz
VERLINDEN Laura
PETIT Aurélia
JONES Toby
PERL Hille
GHANCY Hassam
AKKARI Nabiha
GEISTLICH Joud
DU JANERAND Philippe
BESNEHARD Dominique
TUCHSZER Bruno
CARRIERE Alexandre
RICHARD Nathalie
YELLAND David
SERSOUB Waël
FERINGUE Marie-Pierre
EVEN Maryline
EL HAKIM David
BOURDON Sophie
TOTO Jackee
Résumé

Une petite fille, âgée de treize ans, répondant à l'innocent prénom d'Eve, filme à l'aide de son téléphone portable, son cochon d'Inde se raidir et mourir après avoir ingurgité quelques surdosages médicamenteux destinées à la mère de l'adolescente. Une mortifère réussite que la demoiselle aura le mauvais goût tenace et réfléchi de réitérer, quelques jours plus tard auprès de sa génitrice, depuis longtemps divorcée de son mari Thomas Laurent qui vit maintenant avec la discrète Anaïs tout en entretenant une érotique relation par messagerie instantanée (entre autres) avec une tierce personne. Ce démonstratif et secret échange régulier fait craindre à notre jeune demoiselle de se voir rejetée par son père, voire de se retrouver dans un orphelinat. Le reste de la lignée de cette riche famille calaisienne dans le bâtiment, ne brille guère par une aménité débordante et sincère, entre un patriarche grabataire qui veut se suicider et avait par le passé "euthanasié" son épouse impotente, une fille (Anne) qui surveille et régente tout, dans l'autorité et la rigueur de classe, un frangin (Pierre) alcoolique et velléitaire, une vraie cour des miracles dans la maison des parvenus qui dirige et impose à tout-va...

>>> Il serait triste et navrant que l'époustouflante et séduisante filmographie du réalisateur autrichien Michael Haneke se termine soudainement avec cette œuvre inféconde et rabâcheuse qui accumule avec insistance et lourdeur d'inutiles et stériles références aux précédentes réalisations du metteur en scène, dans une sorte d'ectoplasme de création artistique où s'agitent se démènent des êtres désincarnés que des acteurs incrédules tentent vainement d'habiller d'un semblant de réalité...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Libération du 4 octobre 2017
Critiques (Public)