BELLE - 1973

Titre VF BELLE
Titre VO
Année de réalisation 1973
Nationalité Belgique
Durée 1h33
Genre FANTASTIQUE
Notation 17
Date de sortie en France 13/09/1973
Thème(s)
Ecrivains (Cinéma belge)
Chefs-d'oeuvre (Fantastique)
Cinéma belge (ORIGINE)
Inceste (Autres pays)
Réalisateur(s)
DELVAUX André
Chef(s) Opérateur(s)
CLOQUET Ghislain VAN DAMME Charlie ANGER Peter
Musique
DEVREESE Frederic
Renseignements complémentaires
Scénario et dialogues : André Delvaux
Son : Antoine Bonfanti
Distribution : Albina Distribution

Visa d'exploitation : 40 533
Acteurs
BIDEAU Jean-Luc
DELORME Danièle
BOGDAN Adriana
COGGIO Roger
HAINAUX René
EXCOFFIER Stéphane
DOBRYNINE John
POPESCO Valeriu
GOHY Suzanne
EMMERY Arlette
MERLIN Yvette
BEUKELAERS François
BLAVIER André
AUDIER Marc
Résumé

Mathieu Grégoire est un solide écrivain belge qui rencontre fortuitement, un soir, où sa voiture heurte un animal, sur une route forestière des Ardennes, une étrange et fascinante jeune femme, dans une masure isolée, proche de l'accident. Il donne à l'inconnue le prénom de Belle et va se sentir fortement attiré, délaissant peu à peu son épouse et ses amis, par un irrépressible besoin de la retrouver. Mais un beau jour, il découvre qu'un homme s'est installé dans sa maisonnette...

>>> Une oeuvre d'origine belge réalisée par l'immense André Delvaux, d'une excellente facture, envoûtante et mystérieuse, entre rêve, réalité et imaginaire...

Bibliographie
- Avant-Scène numéro 226
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)
Mathieu Grégoire est un écrivain qui supporte très mal de voir sa fille prévoir de convoler en justes noces. Un film donc sur l'inceste, mais qui se révèle à mots couverts et par l'intermédiaire d'une jeune inconnue sortie de nulle part et qui disparaît mystérieusement quand la fille se marie. La boucle est alors bouclée. Mathieu n'a plus besoin de s'inventer une "Belle".On retrouve des thèmes chers à Delvaux, des témoins visuels et des signes qui font de son oeuvre tout entière un ensemble homogène et faisant référence. Ici comme dans "Un soir, un train", le thème du train est associé au départ, au voyage, soit à la perte d'un être cher. Mathieu rêve d'accompagner sa fille, dénudée, sur le quai d'une gare. C'est finalement un train qui la lui enlever. Il ne lui reste qu'un rêve, un fantasme imaginé dans une petite maison forestière et dont l'élément déclencheur fut un chien mortellement accidenté et jeté dans un lac ..... MILAN