LES CLOCHES DES PROFONDEURS - 1993

Titre VF LES CLOCHES DES PROFONDEURS
Titre VO Bells from the deep
Autres titre VO Glocken aus der Tiefe
Autres titre VO Glaube und Aberglaube in Russland
Année de réalisation 1993
Nationalité Etats-Unis / Allemagne
Durée 1h00
Genre DOCUMENTAIRE
Notation 14
Date de sortie en France
Thème(s)
Sibérie .....
Films américains inédits en salles (en France)
Documentaires (Cinéma américain)
Pêche et pêcheurs (Cinéma américain)
Baptêmes (tous pays confondus)
Religions et croyances (Cinéma américain)
Patinage
Réalisateur(s)
HERZOG Werner
Chef(s) Opérateur(s)
SCHMIDT-REITWEIN Jörg
Musique
Renseignements complémentaires
Scénario : Werner Herzog

Acteurs
Résumé

De quelques frustes et tenaces croyances dans la Sibérie profonde, à connotation essentiellement mystiques et magiques, en amont du fleuve Ienisseï, où certains habitants psalmodient d'impressionnants chants gutturaux, une sorte de longue plainte monocorde censée chasser le mauvais esprit environnant et se retrouver à nouveau bénis et purifiés, dans un supposé mouvement de capillarité spirituelle. Plus loin, dans une région toute aussi tourmentée par une foi primaire et sauvage, officie le Rédempteur, une singulière copie conforme à son modèle messianique dont il serait véritablement une sorte de réincarnation prêchant une fin et une délivrance prochaines. Ailleurs de nombreux croyants de tous âges auront la possibilité de suivre dans leur lourde dévotion christique, lors de réunions publiques organisées par un "moderne" exorciste, au puissant et convaincant microphone, les vociférantes incantations pour "délivrer" une femme en pleine transe de possession. Mais la foi et la spiritualité n'ont pas toujours ces maladifs et débordants excès démonstratifs : ici, un ancien projectionniste orphelin est devenu un véritable artiste dans le maniement et la résonance d'une dizaine de cloches différentes qu'il actionne avec dextérité et déférence, du haut de son archaïque clocher campagnard. Certaines croyances immémoriales affirment qu'au fond du lac Swetlojar se trouve la ville de Kitesch pour laquelle une légende raconte que Dieu l'a submergée afin de la protéger de l'invasion des barbares mongols. Aujourd'hui encore d'inconscients et intrépides fidèles viennent en hiver, s'allonger et ramper sur la glace de la vaste étendue gelée tentant de percevoir les cloches de la cathédrale de la fameuse cité engloutie. Plus prosaïque et moins spectaculaire, à Zagorsk, au tombeau de saint Serge, de nombreux pèlerins viennent frotter leurs lèvres et leur dévote conviction sur le prétendu catafalque de la sainteté locale, dans de longs baisers énamourés et salvateurs...

>>> On peut se poser bien des questions et des interrogations quant à la pertinence, la nécessité et l'intérêt de ce genre de documentaire mettant en lumière et en exergue ces comportements quelque peu aberrants et béotiens, qui sont finalement reproductibles à l'infini, dans d'autres pays, sous d'autres cieux, avec les mêmes mécanismes et les mêmes déclencheurs réactionnels, générés par une même populace ébaubie...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)