FALSTAFF - 1966

Titre VF FALSTAFF
Titre VO Campanadas a medianoche
Autres titre VO Chimes at midnight
Année de réalisation 1966
Nationalité Espagne / Suisse / Etats-Unis
Durée 1h50
Genre DRAME
Notation 17
Date de sortie en France 20/07/1966
Thème(s)
Cinéma espagnol (ORIGINE)
Shakespeare (William)
Chevalerie
Bégaiement (tous pays confondus)
Moyen-Age (Cinéma espagnol)
Porcs / cochons
Arcs, archers et arbalètes
Insomnie ( tous pays confondus)
Réalisateur(s)
WELLES Orson
Chef(s) Opérateur(s)
RICHARD Edmond
Musique
LAVAGNINO Angelo Francesco
Renseignements complémentaires
Scénario et costumes : Orson Welles
Distribution : CFDC

Visa d'exploitation : 32 105

Nota :

- Pour Ralph Richardson, uniquement la voix (narrateur) .....

- Grand Prix à Cannes 1966, Prix de la FIPRESCI et de la Meilleure Photo .....
Acteurs
WELLES Orson
BAXTER Keith
GIELGUD John
MOREAU Jeanne
RUTHERFORD Margaret
RODWAY Norman
VLADY Marina
WEBB Alan
CHIARI Walter
BECKLEY Tony
REY Fernando
NIETO José
PENA Julio
FARRELL Charles
ALDRIDGE Michael
WELLES Beatrice
FAULDS Andrew
ROWE Jeremy
RICHARDSON Ralph
HILBECK Fernando
MEJUTO Andres
PYOTT Keith
MORRIS Luis
BEDFORD Patrick
CIGES Luis
ESTELRICH Juan
LEBRERO Goyo
PITT Ingrid
ROA Hector
Résumé

Alors que le monarque Henry IV, qui a pris les rênes du pouvoir en faisant assassiner son prédécesseur Richard II, doit faire face à une forte opposition armée de barons contestateurs, le prince de Galles, son fils prénommé Hal, passe son temps dans des tavernes douteuses en compagnie de son ami Jack Falstaff, intempérant buveur, dévorant mangeur et fieffé voleur, en perpétuelles maraude et ribaude. En fait, un personnage truculent et vantard qui répond aux attributs les plus significatifs et les plus cinglants, "gros sac, montagne de viande, barrique pleine de bile, pleutre couperosé, enflure hydropique", avec une apparente décontraction et une pesante infatuation. Devant des menaces guerrières de plus en plus précises, Hal retourne auprès de son père et défait les rebelles lors de la fameuse bataille de Shrewbury (1403) dans laquelle le principal opposant, le téméraire Henry Percy Hotspur est tué, une mort que Falstaff s'attribue impudemment, dans l'idée de se voir décerner un titre ou un récompense. Alors que le vieux roi se meurt et que son fils est couronné, Falstaff croit que son heure de reconnaissance et de gloire est enfin arrivée. Apostrophant familièrement son ancien compagnon lors de la respectable et majestueuse cérémonie du sacre, il se retrouve immédiatement banni des sphères royales, pour bientôt mourir dans l'amertume, rejeté dans un exil humiliant, lourdement désenchanté ...

>>> Une des adaptations les plus réussies et les plus subtiles d'Orson Welles, qui compose son œuvre en empruntant les textes de quatre pièces de William Shakespeare, trois tragédies ("Richard III" "Henry IV" "Henry V") et une comédie ("Les joyeuses commères de Windsor") dans lesquelles, de près ou de loin, apparaît le personnage de Falstaff et dont il a fait la figure emblématique de son interprétation, imposante et magistrale, avec un talent qui crève l'écran...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Travelling numéro 17
- Cinéma numéros 96, 107 et 109
- Télérama numéros 863 et 2120
- Midi Minuit Fantastique numéros 15/16
- Cinématographe numéros 41 et 71
- Nouvel Observateur des 03/08 et 10/08/1966
- Jeune Cinéma numéros 16 et 17
- Saison Cinématographique 1966
- Revue du Cinéma numéros 166, 199, 461
- Positif numéros 79, 82 et 378
- L'Avant-Scène numéro 586
- Cahiers du Cinéma numéro 179
Critiques (Public)