REBELLION - 1967

Titre VF REBELLION
Titre VO Jôi-uchi : hairyô tsuma shimatsu
Année de réalisation 1967
Nationalité Japon
Durée 2h08
Genre DRAME
Notation 17
Date de sortie en France
Thème(s)
Mariage (Cinéma japonais)
Uniquement disponibles en vidéo ou en dvd (tous pays confondus)
Films de sabre (japonais) "Chambarra"
Cinéma japonais (ORIGINE)
Epouvantails
Frontières (tous pays confondus)
Suicide (Cinéma japonais)
Réalisateur(s)
KOBAYASHI Masaki
Chef(s) Opérateur(s)
YAMADA Kazuo
Musique
TAKEMITSU Toru
Renseignements complémentaires
Scénario : Shinobu Hashimoto
d'après un roman de Yasuhiko Takiguchi

Nota : affiche du film d'origine américaine .....
Acteurs
MIFUNE Toshiro
TSUKASA Yôko
KATO Takeshi
EHARA Tatsuyoshi
ICHIHARA Etsuko
YAMAGATA Isao
NAKADAI Tatsuya
KÔYAMA Shigeru
OTSUKA Michiko
MATSUMURA Tatsuo
MISHIMA Masao
HAMAMURA Jun
YAMADA Emi
SASAKI Takamaru
FUKUHARA Hideo
KAWAJIRI Noriko
KOBAYASHI Tetsuko
YAMAOKA Hisama
HITO Tomoko
AOKI Yoshio
Résumé

Excellent bretteur au service du clan Matsudaira, le docile Isaburo Sasahara se voit annoncer par le conseiller du suzerain que la concubine de ce dernier, l'intraitable et farouche Ichi, vient d'être répudiée et donnée en épouse à Yogoro, le fils aîné de notre spadassin, qui n'a pas encore de compagne. Sasahara décline ce mariage forcée (lui-même avait dû prendre une femme imposée), en prétextant trop d'honneur dans ce geste, face à l'indignité de son rang subalterne. Mais son fils, pressentant un danger pour la famille en optant pour un intransigeant refus, accepte finalement d'épouser l'ancienne concubine, déjà mère d'un petit garçon prénommé Kikuchiyo. Contre toute attente, le couple s'entend parfaitement et donne même naissance à une petite fille, appelée Tomi. Dans le même temps Isaburo demande sa retraite et confie, après une nécessaire autorisation supérieure, sa fonction qui consistait essentiellement à gérer l'inventaire des armes et à veiller que les soldats les nettoient régulièrement, à son fils Yogoro. Tout se déroule ainsi dans le meilleur des mondes, jusqu'à l'arrivée d'un messager annonçant le décès du prince héritier et la future suppléance attribuée à l'enfant d'Ichi dont la présence au château devient impérative, la mère du futur héritier du clan, ne pouvant pas rester l'épouse d'un vassal ordinaire...

>>> Efficace et courageuse critique du système féodal nippon, durant l'ère Edo, avec en filigrane une constante prédominance affirmée du sentiment sur le politique, de la liberté individuelle sur l'asservissement clanique, avec un Toshirô Mifune égal à lui-même, c'est-à-dire époustouflant de présence et de charisme, dans une oeuvre importante du cinéma mondial, faisant partie d'une incontournable trilogie du réalisateur, avec deux autres films majeurs, "Harakiri" et "Kwaidan"...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)