LUKE LA MAIN FROIDE - 1967

Titre VF LUKE LA MAIN FROIDE
Titre VO Cool hand Luke
Année de réalisation 1967
Nationalité Etats-Unis
Durée 2h05
Genre DRAME
Notation 17
Date de sortie en France 01/12/1967
Thème(s)
Prisons (Cinéma américain)
Réalisateur(s)
ROSENBERG Stuart
Chef(s) Opérateur(s)
HALL Conrad
Musique
SCHIFRIN Lalo
Renseignements complémentaires
Scénario : Frank R. Pierson
et Donn Pearce .....
d'après le roman de ce dernier
Produit par Gordon Carroll
Distribution : Warner Bros

Visa d'exploitation : 33 606
Acteurs
NEWMAN Paul
KENNEDY George
CANNON J. D.
ANTONIO Lou
DRIVAS Robert
MARTIN Strother
VAN FLEET Jo
JAMES Clifton
HOPPER Dennis
WOODWARD Morgan
ZERBE Anthony
ASKEW Luke
DAVALOS Richard
CAVELL Mark
DONNER Robert
FINNERTY Warren
MAC LIAM John
ROGERS Wayne
TYNER Charles
STANTON Harry Dean
WAITE Ralph
KARTALIAN Buck
HARMON Joy
GAMMON James
BAKER Joe Don
PEARCE Donn
GOODWINS Norman
HICKS Chuck
PEARCE John
ROSSON Eddie
WILLIAMS Rush
JETER James
LUSTER Robert
BRADLEY James
HOWARD Rance
ROBINSON Cyril chips
ARNETT James M.
KAHANA Kim
Résumé

Lucas Jackson vient d'être condamné à deux ans de prison pour avoir brisé en état d'ébriété, d'anonymes compteurs de parking. Durant son incarcération, son caractère rebelle et son hostilité systématique à la brutalité aveugle des gardiens, vont rapidement lui attirer la sympathie des autres détenus. Apprenant la mort de sa mère, il tente de s'échapper, mais est rapidement repris. Sous des faux airs de soumission et de collaboration, il prépare une autre évasion qui va finir dramatiquement...

>>> Un incontestable petit chef-d'oeuvre de résistance et d'opposition, pour une exceptionnelle prestation de Paul Newman, vraiment éblouissant...

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Télérama numéro 935
- Cinéma 68 numéro 123
- Image et Son numéro 213
- Saison Cinématographique 1968
- Positif numéro 92
Critiques (Public)
Un homme ivre détrône gaiement les compteurs de parking ... Petit jeu d'enfant qui va lui coûter cher : 2 ans de bagne et de travaux forcés ! Et quel bagne ! Face à son caractère rebelle, le "capitaine" et le "chef" n'ont de cesse de le torturer pour le soumettre, le dompter. Pire encore : il déclenche leur courroux en s'évadant à plusieurs reprises, sous le regard amical et admiratif des autres détenus qui le voient oser là où eux se contentent de rêver. Entre raison et révolte, il faut bien choisir ... Un film excellent et très prenant ! 17/20 :   TY

J'ai découvert Paul Newman grâce à ce film. Depuis je l'adore ! Pour en revenir au film, je suis restée "scotchée" à l'écran et je n'ai pu m'empêcher d'être triste à la fin.