LA FEMME LA PLUS RICHE DU MONDE - 1934

Titre VF LA FEMME LA PLUS RICHE DU MONDE
Titre VO The richest girl in the world
Année de réalisation 1934
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h16
Genre COMEDIE
Notation 14
Date de sortie en France 01/02/1935
Thème(s)
Bateaux de croisière (Cinéma américain)
Billard (tous pays confondus)
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma américain)
Jeux (backgammon, jacquet et moultezim) (tous pays confondus)
Jeux (cartes)
Journalisme et presse (Cinéma américain)
Réalisateur(s)
SEITER William A.
Chef(s) Opérateur(s)
MUSURACA Nicholas
Musique
STEINER Max
Renseignements complémentaires
Scénario : Norman Krasna
avec la collaboration de Glenn Tryon,
Jerry Hutchinson et Leona D'Ambry .....
Distribution : RKO
Produit par Pandro S. Berman
Distribution DVD : Editions Montparnasse
Acteurs
HOPKINS Miriam
MAC CREA Joel
WRAY Fay
STEPHENSON Henry
DENNY Reginald
MERCER Beryl
MEEKER George
BOTELER Wade
BUNSTON Herbert
MAC INTOSH Burr
NORTON Edgar
COLEMAN Charles
BOWEN Harry
BURRESS William
COOPER Edward
FLOWERS Bess
GOULD William
HOWARD Fred
HYTTEN Olaf
JACKSON Selmer
LALLY Mike
MARSHALL John
ROOSEVELT Buddy
VAN SICKEL Dale
Résumé

La richissime Dorothy Hunter serait passagère d'un transatlantique en passe d'accoster incessamment sur un quai new-yorkais. C'est du moins l'information transmise en catimini par le capitaine du paquebot à un certain Haley, journaliste au Herald Tribune. Fort discrète, voire méfiante, (peu de personnes connaissent en effet réellement sa physionomie) la jeune femme, qui se rend à un conseil d'administration gérant ses biens, a interverti, par mesure de tranquillité et de sécurité, les rôles avec sa dévouée secrétaire Sylvia Lockwood, qui assume avec perfection l'habile subterfuge. Lors d'une fête organisée pour "ses" fiançailles, en fait celle de sa secrétaire, elle fait la connaissance, devant une table de billard, d'un certain Tony Travers, un charmant ingénieur qui rapidement lui plaît énormément, avec a priori certaines tendres réciprocités. Afin de mettre à l'épreuve l'attirance et la sincérité du garçon, Dorothy va intriguer pour lui faire croire à l'existence d'une véritable sympathie amoureuse de sa (fausse) patronne à son encontre, créant d'incroyables situations ubuesques, allant jusqu'à jeter le jeune homme dans les bras de sa fausse rivale...

>>> Sur un sujet d'une suave complexité scénaristique, commis par l'incontournable et subtil auteur Norman Krasna, porté par des acteurs performants dans leurs rôles respectifs et rehaussé par une solide prise de vue, avec derrière la caméra l'imposant chef-opérateur Nicholas Musuraca, on se retrouve en fin de compte devant une comédie romantique, certes agréable, mais manquant souvent de vitalité et d'énergie, de fougue et d'entrain qui serait sans peine passer du statut de sympathique réalisation sentimentale à celui de chef d'oeuvre inoubliable et magique, confiée aux soins et au doigté d'un Frank Capra ou d'un Ernst Lubitsch...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)