MAIS NE NOUS DELIVREZ PAS DU MAL - 1970

Titre VF MAIS NE NOUS DELIVREZ PAS DU MAL
Titre VO
Année de réalisation 1970
Nationalité France
Durée 1h50
Genre DRAME
Notation 17
Date de sortie en France 26/01/1972
Thème(s)
Milieu scolaire (Cinéma français)
Jeux d'échecs (tous pays confondus)
Confessions et confessionaux .....
Nos coups de coeur .....
Censure (Cinéma français)
Représentant(e)s du culte (Cinéma français)
Suicide (Cinéma français)
Adolescence (Cinéma français)
Oiseaux
Homosexualité féminine (Cinéma français)
Lolitisme
Films cultes
Réalisateur(s)
SERIA Joël
Chef(s) Opérateur(s)
COMBES Marcel
Musique
NEY Dominique
Renseignements complémentaires
Scénario et dialogues : Joel Seria
Sortie : Quinzaine des Réalisateurs Cannes 1971 .....
Distribution : Les Productions Tanit /
Société Générale de Production

Visa d'exploitation : 37 779

Nota : l'inquiétante et stupide commission de Censure qualifia le film de Seria "d'une des oeuvres les plus malsaines
qu'elle ait eu à examiner en raison de la perversité, du sadisme et des ferments
de destruction morale et mentale qui y sont contenues" (sic !)
A la demande de l'Eglise, il fut interdit pendant neuf mois avant sa sortie .....
Acteurs
POIRIER Henri
DHERAN Bernard
GOUPIL Jeanne
ROBIN Michel
WAGENER Catherine
DARRIEU Gérard
DUDICOURT Marc
HELBERT Jean-Pierre
MEROUZE Nicole
SILVER Véronique
FREDERIC Serge
EHRMANN Jean-Daniel
NORT Frederic
BERTHIER René
LEWIS Ann
NEY Dominique
GUEDEN Nicole
ISTEL Francine
Résumé

Deux adolescentes, Anne et Lore, pensionnaires dans un institut religieux ont décidé de "faire le mal comme d'autres, les crétins, passent leur vie sous le signe de la vertu". Sous l'apparence de pures et chastes ingénues, elles mentent, aguichent, détruisent, calomnient et profanent à qui mieux mieux sans vergogne ni honte aucune. Jusqu'au meurtre et au suicide final, purificateur et provocateur, en récitant Lautréamont...

>>> Eblouissant de beauté vénéneuse et de rage voluptueuse, un premier long métrage inoubliable qui décape et "ravage" à coup d'innocence perverse et d'hypocrites quotidiennetés, portée par deux actrices étonnantes...

Bibliographie
- Positif numéros 130 et 139
- Ecran numéro 3
- La Revue du Cinéma numéros 258 et 260
- Saison Cinématographique 1971
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Ecran 1972 (numéro 3)
- Cinéma numéros 158 et 164
- Positif numéros 130 et 139
Critiques (Public)
Injustement interdit pendant deux ans (par l'office catholique ?), ce brûlot provocateur est particulièrement novateur et finalement plutôt sain dans un paysage cinématographique français assez frileux (même après 68)... Un petit bijou porté à bout de bras par deux actrices alliant innocence et perversité avec un naturel assez désarmant : Jeanne Goupil (future Mme Seria) et Catherine Wagener (aperçue dans "Les Risques du Métier"). Premier et meilleur film de Joël Seria. AXEL.

Une curiosité (9 mois d’interdiction totale avant d'arriver sur les écrans tout de même). Les 20 dernières minutes m'ont sidéré tant elles m'annoncent "LE CERCLE DES POETES DISPARUS", "VIRGIN SUICIDE" et même "SPRING BREAKERS" ; rien que ça!