LES DRAGUEURS - 1959

Titre VF LES DRAGUEURS
Titre VO
Année de réalisation 1959
Nationalité France
Durée 1h18
Genre COMEDIE
Notation 10
Date de sortie en France 29/04/1959
Thème(s)
Réalisateur(s)
MOCKY Jean-Pierre
Chef(s) Opérateur(s)
SECHAN Edmond
Musique
JARRE Maurice
Renseignements complémentaires
Scénario : Jean-Pierre Mocky
Adaptation : Jean-Charles Pichon,
Jean-Pierre Mocky et Louis Sapin .....
Décors : Max et Jacques Douy
Conseiller technique : Maurice Delbez
Distribution : Fernand Rivers

Visa d'exploitation : 21 883

Nota : premier film de Jean-Pierre Mocky, comme réalisateur .....
Acteurs
CHARRIER Jacques
AZNAVOUR Charles
ROBIN Dany
CARREL Dany
BLAIN Estella
AIMEE Anouk
LEE Belinda
BERGER Nicole
NORDEY Véronique
SCHÖNER Ingeborg
SAAD Margit
DARRIEU Gérard
MONTAVON Max
GRAD Geneviève
DEGRAVE Jean
ZELLER Jacques
VEREZ Michele
DEBECKER Marie
MERCUTIO Claude
LENOIR Rudy
JACQUET Dany
BALKIS Arlette
MILLER Tania
ROQUEL Jean
HOFFMANN Gérard
DIRAND Etienne
MONK Harold
MANSARD Claude
POIRIER Henri
DUVIVIER Chantal
VALOIS Virginie
SORANO Piella
SERVANT Francoise
VIDAL Danielle
VILNO Juliette
ADASSA Sylvie
LE PORRIER Monique
BARBET Thérèse
TAEGER Uta
CAMOIN Cora
DREYFUS Liliane
MARELLI Liane
ANN Mitzi
SUBLARD Madeleine
HERVE Josyane
MEJEAN Maryse
ARNOLD Lucie
CHANEL Hélène
ZELLER Jean-François
DEBERG Chantal
CANDIDA Catherine
DEGRAVE Jean
FIGUS Claude
DEKOCK Alain
Résumé

Un samedi soir parisien. Le sympathique Freddy, décorateur de métier, est un jeune homme bien sous tous rapports, heureux propriétaire d'une rutilante voiture de sport qui rencontre par hasard, sur les quais de la Seine, le gentil Joseph, garçon timoré et malingre, modeste employé de banque; tous les deux n'ont qu'une récurrente obsession : la drague systématique pour se lever une adorable créature. Commence une longue errance nocturne (Saint-Germain-des-Prés, Les Invalides, les Champs-Elysées, Montmartre, Passy)) à la quête de l'âme-soeur ou de l'étreinte rapide et facile qui va se finir dans une surprise-partie fort arrosée...

>>> Gênante et pesante systématisation des scènes de séduction, personnages souvent lourdement inauthentiques, avec quelques rares séquences bienvenues, pour une oeuvre vraiment décevante, un brin prétentieuse...

Bibliographie
- Cinéma numéros 35, 37, 40
- Positif numéro 31
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Présence du Cinéma numéro 1
- Saison Cinématographique 1959
- Midi-Minuit Fantastique numéro 17
Critiques (Public)
Tiens donc! Je suis assez surpris d'être le premier à laisser un message sur "Les Dragueurs", film que je viens de découvrir, comme premier film de Jean-Pierre Mocky, premier des 43 (si j’ai bien compté) de la très belle collection Pathé, de couleur brune et d’une texture fine très originale. Un film visiblement oublié, mais qui a connu un beau succès - y compris à l’étranger - et qui a quand même permis de glisser dans le vocabulaire commun le terme "dragueur", toujours d’actualité, en lieu et places d’autres (comme "chasseur", précise Mocky dans l’un des bonus). Cette sorte de road-movie, où l’on retrouve avec plaisir Jacques Charrier (un jeune premier dont la carrière tourna court) et Charles Aznavour, permet d’observer de manière fort intéressante le quotidien parisien des années 50 - qui laisse toujours rêveur - avec plusieurs lieux ayant bien changé depuis (tel le Lido). Avec les techniques de dragues obsolètes qui nous sont présentées ici, on mesure plus que jamais l’immense gouffre séparant les mentalités de cette époque avec la nôtre. Même si, en pleine période de Nouvelle Vague, Mocky démontre une liberté peu habituelle pour l’époque. Une satire mordante des comportements sexuels libérés, avait écrit Le Monde à l’époque, et qui s’observe aujourd’hui comme véritable outil sociologique. Ou un film scandaleux devenu une œuvre charmante. Bien sûr, il en reste ce beau défilé d’actrices emblématiques d’une époque, telles Dany Carrel, Anouk Aimée, Estella Blain, Belinda Lee ou Dany Robin. Que tout cela est savoureux, pardi!