LA MAIN AU COLLET - 1955

Titre VF LA MAIN AU COLLET
Titre VO To catch a thief
Année de réalisation 1955
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h37
Genre POLICIER
Notation 13
Date de sortie en France 27/03/1956
Thème(s)
Réalisateur(s)
HITCHCOCK Alfred
Chef(s) Opérateur(s)
BURKS Robert
Musique
MURRAY Lyn
Renseignements complémentaires
Scénario : John Michael Hayes
d'après le roman de David Dodge .....
Distribution : Paramount

Visa d'exploitation : 16 812

Nota : Hitchcock est dans l'autocar, à coté de Cary Grant .....
Acteurs
GRANT Cary
KELLY Grace
VANEL Charles
LANDIS Jessie Royce
AUBER Brigitte
BLANCARD René
ANYS Georgette
WILLIAMS John
MARTINELLI Jean
LESAFFRE Roland
HEBEY Jean
DAVIS William Wee Willie
DAVRAY Dominique
MANOUK Edward
GAIGE Russell
STODDARD Marie
CHARLES Lewis
NEWLAN Paul
TORRIANI Aimee
CHELLAND Frank
SCHULZE Otto F.
MEGOWAN Don
ALDERSON John
KOVACS Bela
PENN Leonard
DE VESTEL Guy
HADLOW Michael
VAN ZANDT Philip
GERAY Steven
HOLLAND Gladys
MERCIER Louis
BAMATTRE Martha
BREWSTER Margaret
SAINT MAUR Adèle
MORIN Alberto
BORDEN Eugene
LAWTON Donald
POLLET Albert
LE BARON Ed
NARDELLI George
PARIS Manuel
PARIS George
SABLON Loulette
BORGET Nina
SARDO Cosmo
ADRIAN George
NORTON Barry
LAFAYETTE Jeanne
Résumé

Célèbre gentleman-cambrioleur, John Robie dit "le Chat" pour la dextérité et l'élégance de ses vols, s'est retiré des "affaires" sur la Côte d'Azur, définitivement amnistié de son passé, par sa conduite exemplaire, durant la guerre, dans la Résistance Française. Mais des cambriolages perpétrés dans les grands hôtels de la région, portant la marque de son "style" et de sa technique, le font immédiatement soupçonner. Il décide donc lui-même de trouver le véritable responsable, l'usurpateur de sa légendaire technique...

>>> Estival et plaisant, distrayant et bon enfant, sympathique somme toute...

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Fiche Vox numéro 150
- Positif numéro 16
- Cinématographe numéro 84
- La Revue du Cinéma numéros 89 et 378
- Cinéma numéros 288 et 317

Critiques (Public)
L'un des films les plus médiocres d'Hitchcock, tourné en transparence à Monaco (pas terrible). Le couple glamour Cary Grant/Grace Kelly n'est pas en cause, mais le scénario, bavard avec une intrigue tarabiscotée, ne tient pas la route. La surprise est d'y retrouver des comédiens français, obligés de jouer des stéréopypes français vus par Hollywood : Brigitte Auber, Jean Martinelli, Jean Hébey, René Blancard ou Dominique Davray. AXEL.