SAUF LE RESPECT QUE JE VOUS DOIS - 2005

Titre VF SAUF LE RESPECT QUE JE VOUS DOIS
Titre VO
Année de réalisation 2005
Nationalité France
Durée 1h30
Genre DRAME
Notation 16
Date de sortie en France 15/02/2006
Thème(s)
Suicide (Cinéma français)
Films politiques (Cinéma français)
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma français)
Jeux d'échecs (tous pays confondus)
Journalisme et presse (Cinéma français)
Handicapés moteurs (Cinéma français)
Réalisateur(s)
GODET Fabienne
Chef(s) Opérateur(s)
FOURNIER Crystel
Musique
MARIANELLI Dario
Renseignements complémentaires
Scénario : Fabienne Godet,
Juliette Sales et Franck Vassal .....
Distribution : Haut et Court

Visa d'exploitation : 105 950
Acteurs
GOURMET Olivier
BLANC Dominique
DEPARDIEU Julie
COTILLARD Marion
BARBEAU Jeffrey
PORTAL Jean-Michel
WINLING Jean-Marie
ELSO Pascal
LEVANTAL François
LECLUYSE Guy
CHEVALLIER Martine
MEYER Hans
PITON Marie
GAROUEL Yvan
LENOIR Blandine
RUOSO Ludmila
LAZZERINI Jean-Pierre
MAURIN Mado
MAI Fabienne
BERTRAND Patrice
MARTIAL Monique
DENIS Severine
LEROUX Maxime
PATRON Emmanuel
LOISEAU Dominique
LECOMTE Thierry
VIVIER Michel
AMMOUCHE Djélali
GAÏTCH Christian
BOUGNON Eric
COTILLARD Laurent
CHAUVEAU Marine
RENAUD Christine
MARTIN Yvon
RUGGIA Veronique
ISOPPO Daniel
CHAVY Luc
Résumé

Cadre dans une petite entreprise spécialisée dans l'imprimerie haut de gamme, François Durrieux est en fuite. Il est responsable de la mort de Bruner, son patron, dans un accident de voiture provoqué involontairement lors d'une tentative avortée pour lui demander des explications quant au licenciement de son ami Simon Lacaze qui s'était suicidé, peu de temps auparavant. La police est à ses trousses. Seules une journaliste et une jeune femme prise en stop semblent encore pouvoir l'aider...

>>> Une oeuvre excellente, d'une profonde justesse "économique" et humaine qui incite à la résistance et à la révolte, contre toutes les insupportables oppressions professionnelles qui fleurissent sur nos chantiers et dans nos bureaux...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Positif numéro 540
- Annuel du Cinéma 2007
- Bref numéro 70
Critiques (Public)
Voilà un film prémonitoire qui préfigure un futur proche où le désespoir mènera à des réactions extrêmes. Alors, il faudra songer à prendre les armes et pendre tous les patrons au gibet de la rentabilité. Il y aura forcément d'autres "Hans Martin Schleyer" qui rendront l'âme, à défaut de pouvoir encore rendre des comptes, post mortem ... Achille Jiskako von Bullenhof, le chow-chow

C'est pas mal mais je trouve l'ensemble inabouti, c'est à dire que trop de mondes sont abordés (celui du travail, du journalisme, de la zone...) sans jamais y rentrer vraiment.