LE TROU - 1959

Titre VF LE TROU
Titre VO Il buco
Année de réalisation 1959
Nationalité France / Italie
Durée 2h20
Genre POLICIER
Notation 16
Date de sortie en France 18/03/1960
Thème(s)
Prisons (La Santé)
Chefs-d'oeuvre (Films noirs français)
Grèves de la faim (tous pays confondus)
Huis clos (tous pays confondus)
Sous terre et souterrains (tous pays confondus)
Sabliers (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
BECKER Jacques
Chef(s) Opérateur(s)
CLOQUET Ghislain
Musique
WIENER Jean
Renseignements complémentaires
Scénario : Jacques Becker,
Jean Aurel et José Giovanni .....
d'après le roman de ce dernier
Montage : Marguerite Renoir
Assistant-réalisateur : Jean Becker
Distribution : Cinédis

Visa d'exploitation : 21 353

Nota :

* Prix MELIES 1960 : Meilleur Film Français ex-aequo avec "A Bout de Souffle" de J.L. GODARD
Acteurs
KERAUDY Jean
CONSTANTIN Michel
LEROY Philippe
MEUNIER Raymond
MICHEL Marc
RASIMI Eddy
BERVIL André
COQUELIN Jean-Paul
SPAAK Catherine
DUMAT Philippe
ROUZE Marcel
PAVEL Paul
CAMIRET Lucien
HERNANDEZ Gérard
PREBOIST Paul
ZARDI Dominique
MARCHAND Jacques
LUISI Jean
BECKER Jean
Résumé

Nous sommes en 1947, à la prison de la Santé, au quartier de la détention préventive. Quatre détenus, Roland, Manu, Monseigneur et Jo, projettent une évasion. La venue d'un autre prisonnier, un certain Claude Gaspard, accusé d'une tentative de meurtre sur son épouse, contrecarre fortement leur plan. Ils décident finalement de mettre le nouvel arrivant dans la confidence. Un trou est percé, en direction des égouts de la capitale et d'une prochaine liberté plutôt fort aléatoire...

>>> Un classique du film policier français, encensé par Jean-Pierre Melville...

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Avant-Scène numéro 13
- Télé-Ciné numéros 91, 94
- Image et Son numéros 134, 165, 186, 465, 472
- Image et Son numéros 153/154
- Radio-Cinéma numéro 100 av 1960
- Cinéma 59 numéros 40, 46
- Films et documents numéro 72
- Télérama numéros 607, 506, 2158, 2170
- Saison Cinématographique 1960
- Studio numéro 37
- Le Monde du 22 mars 1960
Critiques (Public)
"Pauvre Gaspard" "Le trou" est l’emblème d’un concept cinéma vérité filmant un récit en temps réel montrant chaque action exécutée dans son intégralité. Cette prodigieuse machinerie au verbe compté exécute un plan d’évasion d’une rigueur extrême, le tout dans un chapelet d’images dont chaque contenu et un déploiement procédurier de A à Z. La collaboration est parfaite entre cinq détenus respectueux du comparse, sympathiques volontaires et courtois, préférant faire la belle plutôt que de contempler leurs quatre murs pendant vingt ans. Le processus séquentiel de cette évasion est remarquable. Un authentique mécanisme d’horlogerie qu’il faut avoir le courage d’endurer en comprimant quelques bâillements. L’action est cérébrale dans des manipulations au cordeau. Aucune excentricité ni débordement dans ses gestes d’orfèvre parfaits, automatisés mettant en lumière un formidable esprit d’équipe. Ce qui compte c’est de foutre le camp et pour cela il ne faut être qu'un, puis cogner à en perdre la raison pendant d’interminables minutes sur des parois hypers résistantes. La solidarité de l’ensemble est poignante, elle roule dans la farine des surveillants formatés par le contrôle dans un univers carcéral reconstitué de manière parfaite. Jean Keraudy, revivant pour le cinéma sa propre aventure, déclencha à l’époque de nombreuses controverses entre des spectateurs sympathisants envers ces "Malfrats" courageux et déterminés à vivre en extérieur et d'autres beaucoup plus sentencieux. Un chef-d'oeuvre rien que pour son courage d'imposer des temps morts interminables mais indispensables à la compréhension des efforts de ces forçats grattant la terre à en perdre haleine. JIPI