HIBERNATUS - 1969

Titre VF HIBERNATUS
Titre VO Louis de Funès e il nonno surgelato
Année de réalisation 1969
Nationalité France / Italie
Durée 1h30
Genre COMEDIE
Notation 8
Date de sortie en France 10/09/1969
Thème(s)
Bernard-Luc (Jean)
Cryogénie
Vilfrid (Jacques)
Groenland (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
MOLINARO Edouard
Chef(s) Opérateur(s)
GRIGNON Marcel
Musique
DELERUE Georges
Renseignements complémentaires
Scénario et dialogues : Jacques Vilfrid,
Louis de Funès, Jean Halain
et Jean Bernard-Luc .....
d'après la pièce de ce dernier
Photo : Roger Corbeau
Décors : François de Lamothe
Montage : Robert Isnardon
Distribution : Gaumont

Visa d'exploitation : 34 997
Acteurs
DE FUNES Louis
GENSAC Claude
DE FUNES Olivier
KELLY Martine
ALANE Bernard
LONSDALE Michael
PIEPLU Claude
LEGRAS Jacques
PREBOIST Paul
MONTAVON Max
VINCENT Yves
VIGNON Virginie
LOMBARD Robert
MAZZOTTI Pascal
DASSAS Evelyne
ALANE Annick
DERRIEUX Monita
LE BEAL Robert
NELL Carlo
HARRY-MAX
PELAPRAT Gerard
BISCIGLIA Paul
MALFRAY Raymond
ZOLA Jean-Pierre
DUPLEIX Michel
LERICK Bob
CAYLA-LEGRAND Adrien
LEVIGNAC Sylvain
FLOCHE Sébastien
GOLD Jean
MATHOT Olivier
BLIER Bernard
DRESS Evelyne
BOUDET Jacques
DEMAY Eliette
Résumé

Un industriel un peu farfelu, un certain Hubert de Tartas, spécialisé dans l'électroménager, découvre avec effarement et perplexité, que l'homme conservé dans les glaces polaires et ramené par une expédition scientifique du lointain Groenland, n'est autre que le grand-père de son épouse. Réanimé, le "refroidi" provoque moult fantaisies et fortes perturbations dans son "nouveau" milieu familial, hébété...

>>> Le public, dans la salle, rit souvent (on peut quelquefois se demander pourquoi) et le cinéphile s'encanaille discrètement à voir (en cachette) de telles bêtises en pagaille. Amusante duplicité de l'être humain et de "l'art populaire" !

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)
Le petage de plomb le plus culte du cinéma français. Voir le personnage de Louis de Funès disjoncter en déclamant "Edmée, Edmée, Edmée" est une des scènes les plus tarées qu'il m'ait été donnée de voir. Daniel Guerini