ORPHEE - 1949

Titre VF ORPHEE
Titre VO
Année de réalisation 1949
Nationalité France
Durée 1h52
Genre CONTE
Notation 16
Date de sortie en France 30/09/1950
Thème(s)
Moto(cyclettes) et autres scooters (Cinéma français)
Enfer, paradis, purgatoire et limbes .....
Contes (Cinéma français)
Cocteau (Jean)
Chauffeurs (de maître) (tous pays confondus)
Voitures (Rolls-Royce) (tous pays confondus)
Charon, passeurs et autres nochers...
Réalisateur(s)
COCTEAU Jean
Chef(s) Opérateur(s)
HAYER Nicolas
Musique
AURIC Georges
Renseignements complémentaires
Scénario et dialogues : Jean Cocteau
d'après les maquettes de Christian Berard .....
Décors : Jean d'Eaubonne
Assistant-réalisateur : Claude Pinoteau

Visa d'exploitation : 9079

Nota :

- pour Jean Cocteau, uniquement la voix .....

- affiche du film d'origine suisse .....
Acteurs
MARAIS Jean
CASARES Maria
DEA Marie
PERIER François
GRECO Juliette
DHERMITE Edouard
CREMIEUX Henri
BERTIN Pierre
BLIN Roger
VARENNES Jacques
CARNEGE André
WORMS Rene
COSIMA Renée
LACOURT René
MAFFRE Julien
PERRET Edith
MELVILLE Jean-Pierre
BORELLI Claude
SAN-JUAN Henri
MAURIAC Claude
BORDIER Philippe
MOCKY Jean-Pierre
TABOURNOT Victor
DONIOL-VALCROZE Jacques
BRAU Jean-Louis
Résumé

Le jeune poète Orphée qui a l'habitude de se retrouver dans un café en compagnie d'autres écrivains, voit débarquer d'une somptueuse voiture noire, une énigmatique créature qu'il va suivre pour un banal constat d'accident. Il pénètre dans une étrange demeure, escorté par deux inquiétants motocyclistes noirs et sera ultérieurement, ramener auprès de son épouse Eurydice, par le chauffeur Heurtebise. Ce sera le début d'une incroyable aventure pour Orphée au royaume de l'amour et de la mort...

>>> Un classique incontournable !

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Radio-Cinéma numéros 38 et 425
Critiques (Public)
"Il ne faut pas chercher à comprendre, il faut croire" De l'autre côté du miroir tout n'est que ruines et lenteurs. La progression dans l'autre monde à la recherche de l'être aimée s'avère interminable au contact d'un paysage désolé, foulé en compagnie d'une âme saturée par un décor constamment visité. Un poète en manque d'inspiration se retrouve happé par un au-delà carbonisé, sans chaleur, sombre et méthodique au service de la mort. Ses terres sont annoncées par la fluidité d'un miroir et des messages codés aussi troublants qu'incompréhensibles. Orphée est un opus interrogatif sur les conséquences négatives d'un mal de vivre s'emparant d'un esprit méprisant et détaché des choses terrestres, soudainement attiré par le royaume des ombres. Une œuvre visionnaire presque traumatisante sur notre dernière demeure où tout n'est que lamentations et tristesses. JIPI