SYLVIE ET LE FANTOME - 1945

Titre VF SYLVIE ET LE FANTOME
Titre VO
Année de réalisation 1945
Nationalité France
Durée 1h35
Genre COMEDIE FANTASTIQUE
Notation 13
Date de sortie en France 06/02/1946
Thème(s)
Bals et dancings (tous pays confondus)
Fantômes (Cinéma français)
Aurenche (Jean)
Maisons de correction et de redressement (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
AUTANT-LARA Claude
Chef(s) Opérateur(s)
AGOSTINI Philippe
Musique
CLOËREC René
Renseignements complémentaires
Scénario, adaptation et dialogues : Jean Aurenche
d'après la pièce d'Alfred Adam .....
Montage : Madeleine Gug
Distribution : Célia Film

Visa d'exploitation : 359
Acteurs
JOYEUX Odette
PERIER François
SALOU Louis
CARETTE Julien
LARQUEY Pierre
DESAILLY Jean
TATI Jacques
DEMANGE Paul
MARCY Claude
FONTAN Gabrielle
CASSAN Marguerite
TOPART Lise
ACCART Arlette
RIPERT Colette
DU SIRE Aliette
ROGNONI Raymond
ALBERT-MICHEL
GABERT Jean
CASSAN Anna-Maria
ADAM Alfred
LAJARRIGE Bernard
Résumé
                                                                        Une amoureuse hantise adolescente...

Jeune fille fantasque et plutôt rêveuse, la douce Sylvie réside dans un vieux château familial, avec son sympathique paternel, depuis des lustres et des dettes, passablement ruiné. C'est d'ailleurs à cause de cette relative indigence et pour honorer le grand bal prévu pour les seize ans de la demoiselle, qu'il s'est décidé à vendre un superbe tableau de maître et de famille, intitulé "Le chasseur blanc" représentant un charmant jeune homme, en l'occurrence son lointain aïeul Alain de Francigny, censé "habiter" l'éminente toile, pour lequel le coeur de la demoiselle languit depuis sa plus tendre enfance et dont elle a toujours perçu la présence, autour et près d'elle. Pour pimenter l'exceptionnel et virevoltant événement, son père s'est résolu à engager un comédien pour jouer le rôle du fameux ancêtre qui selon la tradition hante les salles et les corridors du manoir. Tout se complique lorsqu'on se retrouve lors de la fête d'anniversaire, en présence de quatre revenants : l'acteur sollicité par le baron, le brave Frédéric fils de l'antiquaire acquéreur de l'illustre tableau, amoureux de la demoiselle, un jeune délinquant prénommé Ramure qui vient de s'échapper d'une maison de redressement et bien sûr, le vrai fantôme de l'endroit...

>>> Une agréable et quelquefois plaisante antiquité où s'illustre un solide cinéma français d'époque et de toc, fortement suranné avec ses élancées poétiques immuables et quelques piétinantes longueurs, émaillée de plusieurs jolis morceaux musicaux de flûte traversière et l'étonnante présence de Jacques Tati en convaincant et charmant ectoplasme. C'est un peu de la vieille dentelle de nos anciens ciné-clubs...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- La Revue du Cinéma 46/47
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Cahiers de la Cinémathèque numéro 9
- L'Ecran Français numéro 33
- Positif numéros 472, 638 et 648
- Saison Cinématographique 1945/1947
- Avant-Scène numéro 605
- Ecran Fantastique numéro 8
Critiques (Public)