LE CIEL EST A VOUS - 1943

Titre VF LE CIEL EST A VOUS
Titre VO
Année de réalisation 1943
Nationalité France
Durée 1h45
Genre HISTORIQUE
Notation 17
Date de sortie en France 02/02/1944
Thème(s)
Aéroports (et / ou) aviation civile (Cinéma français)
Spaak (Charles)
Films français produits durant l'Occupation (août 1940 - mai 1944)
Réalisateur(s)
GREMILLON Jean
Chef(s) Opérateur(s)
PAGE Louis ARRIGNON Roger
Musique
ROLAND-MANUEL Alexis
Renseignements complémentaires
Scénario : Albert Valentin
et Charles Spaak .....
Distribution : A.C.E.

Visa d'exploitation : 35
Acteurs
RENAUD Madeleine
VANEL Charles
DEBUCOURT Jean
CORNE Léonce
REMY Albert
MARCO Raoul
FRANCOIS Michel
VANDENE Anne
LE FORT Robert
VERNAY Raymonde
THOREL Renée
LABAYE Anne-Marie
MAUGER Gaston
DEMANGE Paul
HOURY Henry
LAPORTE Marcel
LEPROUX Pierre
SELLIER Georges
LAJARRIGE Bernard
BEAUVAIS Jacques
BLOT Fernand
DAVID Marius
VINCENT Roger
Résumé

Un opiniâtre petit garagiste de province et son épouse consacrent toutes leurs économies à la fabrication d'un prototype d'avion avec lequel la femme va tenter de battre le record mondial de la distance en ligne droite...

>>> De la grande mise en scène, admirablement servie par l'évident couple Madeleine Renaud et Charles Vanel, deux comédiens excellents, qui allient la justesse du ton, l'authenticité de leurs personnages, l'émotion de leur conviction, à une parfaite maîtrise d'une dramaturgie menée avec un indéniable talent...

Bibliographie
- Avant-Scène numéro 276
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Télérama numéro 2191
- "1895" numéros 23, 24, 26
- Cinématographe numéros 96, 124
- Cinéma numéros 64, 276, 301
- Ciné-Mondial numéros 102, 106, 127/128, 129/130
- Image et Son numéros 14, 17, 79
- Positif numéro 148
- "1895" HS. octobre 1997
Critiques (Public)
Un naturel sensitif féminin est récupéré par une virilité masculine. La machine volante offre une voie de sortie à la pire des scléroses, l’ennui existentiel d’un couple combattu et vaincu par les attraits du ciel. Le mari, entre azur bleuté et terre contraignante, laisse sa femme se ronger les sangs sur le plancher des vaches. Suite à une révélation, le concept, tout en restant identique, s’inverse, le mari cloué au sol fait connaissance à son tour avec les affres de l’inquiétude, pendant que Madame s’offre un intérêt et une indépendance dans les airs. Le couple Gauthier éteint par une petite vie, se dynamise à tour de rôle, en craignant pour la vie de l’autre. "Le ciel est à vous" est avant tout le cadeau offert à une mère éjectée de ses fourneaux, ayant la possibilité de vivre une passion découverte, suite à une illumination. Une femme en bleu de travail, rivée aux manettes dans les airs, apprend la ténacité et l’ambition menant vers l’élaboration d’une identité teintée d’égoïsme, surtout envers une progéniture, rêvant également d’une autre vie, mais dans une autre discipline. On pense que pour soi, en délaissant les devoirs ménagers et les besoins de ceux que l’on distingue de moins en moins. Un mécanisme d’autodétermination s’établit sur un monceau de préjugés et de contraintes. Les incertitudes d’un vol sont plus salutaires qu’une vie familiale sans surprises. Thérèse Gauthier redécouvre ce que d’autres ont offertes à la résignation, une peur et une inconscience livrée à une mécanique incertaine, mais garante de sensations, un contexte d’homme, conquis brillamment par une femme ne subissant plus de choix imposés par la distribution des rôles dans la société. Pierre Gauthier devient féminin, cloisonné dans un espace réduit, harcelé de reproches, rongé par l’anxiété, un transfert logique, suite à l’acquisition d’un nouveau statut sédentaire. La mère n’est plus là, elle est dans les nuages et porte le nom de femme. JIPI